Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam
Assalamou 'alaykunna !
marhaban bikunna vous pouvez vous inscrire si vous êtes une femme et que vous souhaitez vous entraider avec vos soeurs dans l'apprentissage de notre belle religion !!

Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

LE FORUM EST EN MODE LECTURE ET LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES POUR UNE DURÉE INDÉTERMINÉE

Partagez | 
 

 Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Lun 1 Fév - 22:50



Hadith 31

Aboû Abbâs Sahl ben Sades Sâ`idî (que Dieu soit satisfait de lui), a dit:

Un homme se rendit auprès du Prophète (à lui bénédiction et salut), et lui dit: «O Envoyé de Dieu, enseigne-moi une action dont l`accomplissement me vaudra l`amour de Dieu et celui des hommes» Il lui répondit:

«Méprise les choses d`ici bas, Dieu t`aimera, et méprise ce que possèdent les hommes, et les hommes t`aimeront».


Ce hadith n’est pas authentique, toute fois il y a une signification dans ce hadith qui est vraie.
‘abdel mohsin al ‘Abbad mentionne que les sahabas sont ceux qui font le plus d’efforts et ont le plus grand désir pour connaître ce qui est bon.

C’est un grand hadith, parmi les principes de l’islam qu’un musulman doit suivre dans sa vie.
On doit chercher l’agrément d’Allah puis celui des hommes.
Dans ce hadith, il y a la preuve que le fait de rechercher l’agrément des hommes est voulu tant que cela n’implique pas de désobéissance.

Pour qu’ALLAH t’aime, il faut délaisser la dounya. Or les soufis ont mal compris ce principe, et vivent dans la pauvreté..
Or il est interdit d’abandonner le rizq dont tu as besoin dans ta vie quotidienne, mais il est bon d’abandonner le surplus.
Le zuhd n’est pas d’abandonner le licite, dont tu as besoin, mais c’est de délaisser le luxe et le surplus.
Il ne faut pas courir après les biens, être motivé dans la course aux richesses de façon démesurée.
Tant que les choses sont halal, et reçues de façon halal il n’y a pas de mal, mais il ne faut pas prendre ces choses comme but.
9.24. Dis : «Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos conjoints, vos proches, les biens que vous avez acquis, le commerce dont vous redoutez le déclin, les demeures où vous vous prélassez, vous sont plus chers que Dieu, Son Prophète et la lutte pour Sa Cause, alors attendez que vienne s’instaurer l’Ordre du Seigneur ! Car Dieu ne guide pas les gens pervers.»

Ibn Rajab explique que le zuhd est d’abandonner tout ce qui te distrait d’Allah, cela demande des efforts, un travail sur son cœur.
Quand tu as du rizq, tu es satisfait, et quand tu n’en as pas, tu patientes.
Dans ce hadith il y a aussi la preuve qu’Allah aime les croyants, Allah Sest attribué l’attribut de l’amour, de même qu’Il déteste et se met en colère. Il faut comprendre que la colère d’Allah n’est pas comparable à celle des créatures.
Le terme ascétisme en français ne correspond pas au zuhd.

Au sujet de la religion, il faut interroger les gens de science, comme l’a fait le compagnon, qui n’a pas essayé d’innover mais est retourné au savant.

méprise ce que possèdent les hommes, et les hommes t`aimeront».
Les gens n’aiment pas donner ce qu’ils possèdent, alors ne les mets pas dans l’embarras, si tu veux qu’ils t’aiment, ne leur demande rien. Tu as le droit de leur demander en cas de réel besoin mais essaie le plus possible de ne rien demander aux autres.
‘Ne demande rien de ce dont tu as besoin aux fils d’Adam qui se fâchent quand tu leur demandes mais demande à Allah qui t’aimera si tu Lui demandes !’ (traduction approx d’un poème)


Hadiths 32

selon Aboû Said Sad ben Mâlek ben Sinân, El Khodrî (que Dieu soit satisfait de lui), l`Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam, (à lui, bénédiction et salut), a dit:

«Ne faites pas de mal, et ne rendez pas le mal pour le mal».



Ce hadith est rapporté de deux voies, l’une avec une isnad marfu’ remontant jusqu’au prophète sas et une autre voie mursal, dans laquelle le compagnon entre le tabi’i et le prophète sas n’est pas mentionné.
Mais les différentes versions de ce hadith se renforcent les unes les autres.

La dharar wa la dhirar = certains ont dit qu’il n’y a pas de différence entre les deux termes, ils désignent tous deux le même ; c’est comme si le prophète sas avait voulu souligner l’importance de cela en, le répétant deux fois.
Adh dharar = tout ce qui peut nuire à quelqu’un.

Adh dharar = quand quelqu’un fait du mal à une personne à sens unique.
Adh Dhirar = implique une participation des deux côtés = ne répond pas à celui qui t’a fait du mal par le mal !

Ceci est l’explication de cheykh Fawzan.
C’est comparable à l’autre hadith « ne trahis pas celui qui t’a trahi. » et aussi à la règle générale qui dit que le qisas (talion) est permise, mais pardonner et excuser la personne est meilleur.
S’il arrive un mal, ne lui rends pas par un mal équivalent, ceci est meilleur pour amener l’amour entre les gens.
41.34. La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié !
Si tu sens que le pardon amènera un bien, et la réforme de la personne, alors pardonne.
Il n’y a que les patients qui se retiennent quand ils ont envie de se venger, et qui pardonnent.
N’obéis pas à ton âme quand elle te pousse à la vengeance !

‘abdel Mohsin al ‘Abbad mentionne une autre parole des oulémas sur le sens de ce hadith.
Une grande règle de la chari’a = enlever tout ce qui peut être nuisible.
Ad dhirar = mal fait intentionnellement, prémédité
Ad dharar= mal que tu fais sans en avoir eu l’intention

Il est important que chaque être humain évite de faire du mal, que ce soit un mal qu’il a initié ou qu’il fait en réponse à un autre mal.

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Lun 1 Fév - 22:53



Hadith 33

selon Ibn Abbâs (que Dieu soit satisfait de lui) le Prophète (à lui bénédiction et salut), a dit:

«Si l`on accordait aux plaideurs, l`objet de leurs demandes, certes, on en verrait qui réclameraient les richesses et le sang d`autres gens. Mais il appartient au demandeur de faire la preuve et le serment est déféré a celui qui nie».


Quand deux partis s’affrontent, il y a celui qui accuse et celui qui est accusé, celui qui réclame et celui à qui on réclame quelque chose.
Le juge commence par celui qui accuse. Puis on demande à l’accusé de répondre à l’accusation. Si la personne nie, on demande une preuve à celui qui accuse. La preuve est le témoin, un indice, tout ce qui clarifie et prouve que celui qui accuse a raison.
Si l’accusé jure, prête serment alors il est innocent.

Si l`on accordait aux plaideurs, l`objet de leurs demandes, certes, on en verrait qui réclameraient les richesses et le sang d`autres gens.
Parfois les gens prétendent des choses graves, disant par exemple ‘untel a tué’, ou ‘untel m’a volé’, si l’on donné à chacun ce qu’il prétend, tout le monde viendrait réclamer des choses faussement. On ne peut pas se baser sur les demandes des gens.
Il faut la preuve, qui est d’amener des témoins. L’origine est l’innocence, donc tu dois amener une preuve prouvant la culpabilité de l’autre.
Ay yamin = le serment, on jure par Allah, pour nier l’accusation dont on fait l’objet.
S’il jure qu’il est innocent, alors c’est bon, il est considéré comme innocent, et son jugement revient à Allah s’il a menti.

Um Salama rapporta ce hadith : « je ne suis qu’un être humain comme vous et quand des gens ont un conflit et viennent me l’exposer, peut être que certains sont plus éloquents, et je vais juger en leur faveur, s’il arrive que je donne à quelqu’un le droit d’un autre musulman, c’est comme si je lui donnais un morceau de l’enfer, qu’il le prenne ou qu’il le laisse ! »

:roseee:

Hadiths 34

Aboû Saîd El Khodrî (que Dieu soit satisfait de lui), a dit qu`il a entendu l`Envoyé de Dieu , alla Allah u alihi WA sallam, (à lui bénédiction et salut), dire:

«Si l`un d`entre vous voit ce qui déplait à Dieu, qu`il le combatte de ses mains; si cela ne lui est pas possible, que ce soit par la langue, et si cela encore ne lui est pas possible, que ce soit avec son coeur, c`est là le minimum imposé par la foi».

Interdire le blâmable et recommander le convenable est une base de la religion.
Al ma’rouf = ce qui est connu, le bien, ce quALLAH et Son messager ont recommandé de faire
Al munkar = tout ce qu’ALLAH et son messager ont interdit, comme paroles, gestes et comportement. Ce que la nature saine rejette ainsi que la raison saine.
3.104. Puissiez-vous former une communauté qui prêche le bien, ordonne ce qui est convenable et interdise ce qui est répréhensible. Ce sont ceux qui agissent ainsi qui seront les bienheureux !
3.110. Vous êtes la meilleure communauté qui ait jamais été donnée comme exemple aux hommes. En effet, vous recommandez le Bien, vous interdisez le Mal et vous croyez en Dieu.


Allah a aussi demandé cela aux juifs et aux chrétiens mais ils n’ont pas fait cela, et Allah les a maudits pour n’avoir pas ordonné le bien ni interdit le mal.
5.78. Les renégats parmi les fils d’Israël ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus, fils de Marie, en punition de leur désobéissance et de leurs méfaits,
5.79. car ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres de commettre des actes blâmables. Quel détestable comportement !


Ils ont été maudits = se faire rejetés, repoussés et éloignés de la miséricorde d’Allah.
Allah a ordonné à notre oumma d’ordonner le bien et interdire le mal, c’est ce qui amènera la réforme de la société car les péchés sont les causes de la destruction de la société.
Ordonner le bien et interdire le mal fait partie de la nassiha en islam.
Cela ne fait pas partie de ce que les gens disent aujourd’hui, ils disent que c’est se mêler des histoires des gens de leur dire ce qu’ils doivent faire ou pas faire ! NON !
Quand on leur fait le rappel, les gens disent « ça ne te regarde pas, je fais ce que je veux ! »
Peu importe l’endroit, on doit interdire le mal et ordonner le bien, selon les règles de l’islam !
Il faut pour cela avoir la science de ce que tu dis, car si tu interdis une chose sur laquelle il y a divergence, tu risques de créer de la fitna. Il faut le faire avec douceur.
Si le fait que tu ordonnes le bien ou interdises le mal diminue le mal ou apporte un bien, alors fais-le. Si tu sais que cela ne va rien changer, que tu le fasses ou non, c’est égal. Mais si tu penses que ça va amener un plus grand mal, ou diminuer le bien, alors abstiens-toi.

Interdire le mal et ordonner le bien est un fardh kifaya, si quelqu’un s’en charge, ça reste mustahab pour les autres de le faire mais ce n’est pas obligatoire. Si personne ne le fait, la charge incombe à tous.
1 03.2. que l’humanité court à sa perte,
103.3. hormis ceux qui croient, pratiquent les bonnes œuvres, se recommandent mutuellement la droiture et se recommandent mutuellement l’endurance !


Il faut vouloir la réforme, vouloir corriger les gens avec sincérité.


C’est comme des gens sur un bateau, qui tirent au sort pour savoir qui irait sur le dessus du bateau et qui irait sur la cave. Ceux qui étaient en bas devaient monter en haut pour chercher de l’eau pour boire, alors ils se sont dit au lieu de déranger les gens, si on faisait un trou dans la coque du bateau ? Imaginez-vous, si on les laissait faire cela, ils seraient tous noyés. Si ceux du dessus retiennent ceux du dessous de faire ça, ils seront tous sauvés.
Ceux qui interdisent le mal sont en haut.
Ceux du bas veulent faire un trou dans le bateau de l’islam ! Si les gens du haut les laissent faire, ils périront tous !
Quand ALLAH envoyait un châtiment, Il ne sauvait que ceux qui interdisaient le mal :

7.165. Puis lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous sauvâmes ceux qui avaient dénoncé le mal et infligeâmes un châtiment terrible aux injustes pour leurs actes pervers.

Il n’est pas suffisant de ne pas faire de mal soi-même, encore faut-il aussi l’interdire aux autres et ordonner aux autres de faire le bien.
Le mal ne s’est pas répandu parce que les gens n’ont pas fait le bien et ne se sont pas écartés du mal, mais parfois quand les gens du bien voient les gens faire le mal, ils ne disent rien, et quand ils les voient délaisser l’obligatoire, ils ne leur disent rien !
Aujourd’hui quand des gens du mal voient des gens faire du bien, ils viennent le leur interdire de faire du bien ! Comme en France où les mécréants veulent interdire le bien et ordonnent le mal
On interdit le mal selon notre capacité : celui qui voit le mal (il faut donc qu’il soit visible), qu’il le change par la main = ceci s’applique aux gens qui ont un pouvoir parmi les responsables, ceux qui en sont chargés. De même le père de famille qui est responsable de sa femme, de ses enfants. S’il ne peut pas, qu’il change cette chose par la langue = pour celui qui n’a pas d’autorité mais il a de la science, alors il leur fera une exhortation, un rappel ou il transmettra l’information aux gens chargés de régler cela pour qu’eux le change par leurs mains.
S’il ne peut pas, il le change en son cœur, en détestant ce mal et les gens qui le pratiquent. Il faut aussi s’éloigner des gens qui font le mal pour que le châtiment qui les atteindra ne t’atteint pas et pour pas qu’ils ressentent que tu es d’accord avec eux !
Le cœur c’est le minimum et personne ne peut t’empêcher de détester le mal en ton cœur !
5.79. car ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres de commettre des actes blâmables. Quel détestable comportement !

Le changer avec son cœur, c’est le plus bas niveau de la foi, c’est la preuve que la foi peut augmenter et diminuer, dans une seule et même personne elle peut augmenter ou diminuer et entre les individus il y en a qui ont une foi forte et d’autres une foi basse.

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Mer 3 Fév - 10:44



Hadiths 35

selon Aboû Horëira (que Dieu soit satisfait de lui), l`Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam, (à lui, bénédiction et salut) a dit:

«Ne vous jalousez pas, n`enchérissez pas les uns sur les autres, ne vous häissez pas, et ne vous détournez pas les uns des autres, ne concluez pas d`achats au détriment les uns des autres. Soyez, ô serviteurs de Dieu, tous frères; le musulman est frère du musulman, il ne l`opprime pas, ni ne l`abandonne, et il ne lui ment pas, ni ne lemèprise. La crainte de Dieu est ici», et il dit ceci en montrant trois fois son coeur, puis il ajouta:

«Le pire de l`iniquité est de mèpriser son frère musulman. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman: son sang, son bien, son honneur».


Ce hadith réunit tous les bons comportements qui doivent exister entre les musulmans.
Les musulmans doivent être comme un seul corps, une bâtisse, dont les éléments se renforcent les uns les autres.
C’est pourquoi le prophète sas a interdit tout ce qui peut nuire à cet objectif de fraternité.
Ne vous jalousez pas,
Jalousie = al hassad.
Il est interdit d’être jaloux les uns des autres, c’est une maladie sociale parmi les plus dangereuses. La jalousie, c’est le fait de souhaiter qu’un bien ou une grâce soit enlevée de quelqu’un, sans forcément vouloir avoir ce bienfait pour nous.
« Prenez garde à la jalousie, car la jalousie mange les bonnes œuvres comme le feu mange le bois ou les herbes séchées. » (déclaré da’if)
La jalousie peut même amener quelqu’un à la mécréance, comme Iblis, à cause de sa jalousie envers Adam.

2.109. Beaucoup de détenteurs des ةcritures, après s’être rendu compte de la justesse de votre cause, brûlent d’envie, par pure jalousie, de vous faire abjurer votre foi et de vous ramener à l’impiété.


La jalousie peut même amener au meurtre, comme cela est arrivé aux deux fils d’Adam !
Il se peut aussi que la jalousie amène à faire fuir les musulmans les uns des autres, et à se détester les uns des autres. Le mauvais œil y est relié aussi.
Si tu vois une grâce chez ton frère alors invoque ALLAH pour qu’il ait la baraka, c’est ce qu’il faut faire, quand on craint de donne le mauvais œil à quelqu’un il faut dire « mashaALLAH, tabarakALLAH »
Le prophète sas a dit « pas de jalousie excepté dans deux cas : un homme à qui Allah a donné des biens qu’il utilise pour faire le bien et défendre la vérité et un homme à qui Allah a donné la sagesse, et qui juge selon cette connaissance et l’enseigne aux autres. »

Ceci se nomme en arabe al ghidda, c'est-à-dire d’espèrer qu’Allah te donne la même chose que ton frère pour pouvoir faire les mêmes bonnes œuvres que lui ; c’est quelque chose de louable, de bien, car cela indique que tu aimes le bien.

n`enchérissez pas les uns sur les autres
an najjchou = vouloir faire augmenter le prix d’une marchandise, alors que toi-même tu ne veux pas acheter !
Si tu en fais monter le prix parce que tu veux l’acheter et avant que la vente soit conclue, c’est permis, sinon non.

ne vous häissez pas
la haine al burdh se trouve dans le cœur
‘aucun de vous n’est véritablement croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même »
Il est demandé que les musulmans s’aiment les uns et les autres et ne se détestent.
Comment contrôler la haine en nous ? Pour certains, la haine est en eux, ils ne peuvent pas l’enlever. Si tu détestes quelqu’un, essaie de te contrôler pour ne pas agir en fonction de cette haine et essaie de repousser cette haine au maximum.
Si tu détestes quelqu’un pour ses péchés, oui, mais tu dois l’aimer pour son islam.

La jalousie entre co épouses est normale, mais l’important est de contrôler sa langue, son corps pour que sa jalousie ne la pousse pas à transgresser les limites d’Allah.

Il en est de même du hadith « ne vous mettez pas en colère", tu ne peux pas nier ta colère mais tu dois t’empêcher d’agir en fonction de cette colère.

ne vous détournez pas les uns des autres,
il s’agit de tourner le dos à une personne, ou de tourner le visage pour ne pas regarder ton frère, au contraire tu dois sourire à ton frère, monter de la réjouissance à le voir.
De même pour les femmes, certaines pensent que montrer un visage dur (entre femmes) fait partie de la salafiyya ! Non, au contraire, elles doivent sourire (entre femmes bien sûr), montrer un visage accueillant.
Par contre c’est différent entre homme et femme, si tu penses que dire le salam à un groupe de femmes peut amener la fitna, alors tu ne dis pas salam. Mais s’il n’y a pas de fitna, alors tu peux saluer avec discrétion bien sûr.

Certaines sœurs salafiyyas sont sans pitié et très dures quand elles voient d’autres sœurs. Parfois certaines ne connaissent pas certaines choses, et celles qui la connaissent lui sautent dessus comme une hache ! Ce n’est pas ça l’islam !

Il ne faut pas se tourner le dos. Dans le Paradis, les croyants sont décrits accoudés sur des lits et « moutaqabilin », ils seront face à face.
ne concluez pas d`achats sur la vente de l’autre
tu es au magasin, tu achètes une montre, le vendeur t’a dit « c’est 20 dollars », tu paies, tu pars avec la montre. Puis une autre personne vient et te dit « tu es perdant, moi je peux te la vendre moins chère », « je peux t’en avoir une meilleure pour ce prix ».
Tu vas mettre de la tristesse dans le cœur de ton frère, et tu vas détériorer la relation entre le vendeur et l’acheteur.
De même si quelqu’un a demandé une sœur en mariage, ils se sont mis d’accord, et toi tu viens voir le père et tu lui dis « moi je vous offre le double du mahr pour marier votre fille ». Tu as causé du tort, si le père accepte, il devra dire au premier qu’il a changé d’avis, et si l’autre apprend pourquoi ça créera des problèmes entre vous.
Cela correspond à transgresser le droit qu’autrui a sur toi.
Il s’agit de la vente ou d’un accord déjà conclu, s’il n’est pas encore conclu, c’est différent.

Soyez, ô serviteurs de Dieu, tous frères
Si on abandonne ces défauts précédemment mentionnés, on devient des frères :
49.10. Les croyants ne sont-ils pas des frères? Réconciliez donc vos frères et craignez Dieu, afin de mériter Sa miséricorde.

Il s’agit de la fraternité en religion, et non pas en liens de sang, et la fraternité en religion est la plus forte. Le mécréant est ton ennemi, même s’il est ton frère de sang.
Si ton père est mécréant, tu le détestes pour sa mécréance, mais tu as bien sûr un amour naturel envers lui.
le musulman est frère du musulman, il ne l`opprime pas,
L’injustice est de mettre une chose à une place qui n’est pas sienne. Le musulman ne doit pas être injuste envers son frère.

ni ne l`abandonne
c’est-à-dire abandonner ton frère quand il a besoin de toi, quand il a besoin d’aide.
Si on entend des gens critiquer un frère, alors il faut le défendre.
Si tu vois ton frère être opprimé, tu viens à son secours !

Hadith rapporté par bukhari selon Anas : « viens à l’aide de ton frère, aide le qu’il soit l’injuste ou l’opprimé. » un homme demanda : « Ô messager d’Allah ! Je lui viens en aide s’il est opprimé, mais comment lui venir en aide s’il est l’injuste ?’ » « Tu l’empêches d’être injuste, c’est ainsi que tu lui viendras en aide ! »

« celui qui a répondu pour défendre l’honneur de son frère, Allah repoussera les flammes de l’enfer au jour de la résurrection. « (hadith)

et il ne lui ment pas
Ne pas lui mentir, ni mentir à son sujet.

ni ne le méprise

Ne diminue pas de son importance car le musulman est grand pour Allah même s’il n’a pas une belle apparence, même s’il n’a pas de richesses ni de statut !
Tu dois respecter ton frère et ne pas le dénigrer meme si, selon les critères des gens, il est méprisable, pour Allah, il est quelqu’un d’honoré.
De nos jours, tu trouves des musulmans qui dénigrent les autres musulmans devant les mécréants à cause de leur manque de diplôme ou autre ! SoubhannaALLAH

Dans un hadith, un homme est passé et le prophète sas a demandé aux compagnons, que pensez-vous de celui-là ?
Ils ont dit « celui là, s’il parle, tout le monde l’écoute, s’il vient demander une femme, on la lui donne »
Et un autre homme est passé et ils en ont dit « celui là s’il parle, personne ne l’écoute, s’il vient demander une femme, personne ne la lui donne… »
Le prophète sas a alors dit : « le second est meilleur que la terre entière remplie de personne comme le premier ! »
Si Allah t’a donné une situation, des diplômes, remercie Allah mais ne dénigre pas les autres !

Ce sont des grands comportements qui amènent à une bonne société ; l’islam amène tout ce qui renforce la société.

La crainte de Dieu est ici», et il dit ceci en montrant trois fois son coeur,
l’important en réalité ce ne sont pas les apparences, mais ce qui se trouve dans le cœur.
Ce n’est pas l’apparence, la richesse ou le statut l’important. Ce qui est dans son cœur, c’est sa foi.
Muslim, rapporté par abou hourayra : « Allah ne regarde pas vos apparences physiques ou vos biens, mais Il regarde uniquement vos cœurs et vos actions. »
Ce hadith ne veut pas dire ce que les gens pensent, avec des gens qui font de multiples péchés, et après ils disent « la piété est dans le cœur », donc ne regarde pas mes péchés, je suis peut-être plus croyant que toi !
Or si ton cœur est bon, tes actes et paroles seront bonnes !
Bukhari et muslim « il y a certes ds le corps un morceau de chair, s’il est bon, le reste sera bon, s’il est corrompu, le corps le sera, c’est le cœur. »
Celui qui montre en apparence des péchés, ou des contradictions avec l’islam, c’est la preuve que son cœur est corrompu, et celui qui montre des bonnes œuvres, son corps est bon.
Nous ne pouvons pas voir et juger les cœurs, alors nous regardons les apparences, les œuvres.

Le hadith veut dire que si une personne veut montrer des actes de bien alors qu’elle n’est pas sincère, cela ne servira à rien, si son cœur n’est pas bon.

«Il est suffisant pour quelqu’un comme mal le fait de mépriser son frère
c’est le mal absolu qu’on peut avoir pour son frère. Soit qu’il le méprise pour ses caractéristiques physiques ou son statut social, ou ses biens, ou son manque d’éducation dans la dounya etc…
si la personne est sur la sunna, sur le tawhid, voilà ce qui importe et fait qu’une personne est bonne.
‘Abdullah ibn Mass’oud (le frère n’est pas sûr à 100% qu’il s’agit d’Ibn Mass’oud) avait des jambes très très maigres et les sahabas s’en moquaient. Le prophète sas a dit « êtes vous en train de vous moquer de ses jambes ?. sachez que dans la balance elles sont très lourdes »

Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman: son sang, son bien, son honneur».

Il est interdit de tuer le croyant.

Allah dit que celui qui tue une âme sans motif sera khalidan fi nnar, khalidan peut vouloir dire aussi très longtemps. Cela dépend aussi s’il a tué en disant que c’est halal de tuer. Voir l’exemple de l’homme qui a tué 99 personnes. Celui qui a tué doit être exécuté , qu’il ait rendu son crime halal ou non, mais cela ne fait pas de lui un mécréant s’il n’a pas rendu son crime halal.

Si quelqu’un rend halal une chose haram avec connaissance, le musulman quitte la foi , mais s’il ne dit pas que c’est halal, il commet un péché ;
La personne qui meurt sur le tawhid en ayant fait un grand péché duquel il ne s’est pas repenti, Allah peut la punir pour son péché ou lui pardonner.
S’il entre en enfer il n’y sera pas éternellement s’il n’a pas commis de shirk.
Car « toute personne qui a un atome de foi dans son cœur ira au paradis » (hadith)

Quand dans le coran, c’est écrit « celui qui fait tel péché aura l’enfer », ça ne veut pas dire qu’il y restera ou qu’il ira forcément.
Des oulémas ont considéré que les khawarij dont koufars car hadith « ils sortent de la religion comme la flèche » mais d’autres disent que non car ils ont mal compris, donc pour cela ils sont excusés.
« celui qui tue quelqu’un qui est sous protection du musulman ne sentira pas l’odeur du paradis », donc le mécréant qui est sous une entente avec un musulman est protégé et celui qui le tue a trahi l’islam.

Les biens du musulman sont haram pour un autre musulman.
Tu n’as pas le droit de prendre quoi que ce soit de ton frère sauf s’il le donne de son gré.
« il n’est pas licite de prendre quoi que ce soit du musulman, excepté ce qui est donné de bon gré » (hadith)
on ne peut usurper les biens de quelqu’un. De même que les impôts, les taxes ne sont pas permises.

Celui qui fait un métier de la ruqya c’est un mubtadi’ (cheykh as suhaymi). Cela fait partie de manger les biens des gens illicitement.

Si quelqu’un a des biens, et a une dette qu’il refuse de payer, dans ce cas le dirigeant peut prendre de force son argent pour payer les dettes ou alors vendre ses biens de force pour rembourser la dette.
4.29. O vous qui croyez ! Ne vous dépossédez pas les uns les autres de vos biens par des procédés malhonnêtes ! Que vos échanges soient fondés sur des transactions librement consenties. N’attentez pas non plus à vos jours , car Dieu est Plein de compassion pour vous.

L’honneur du musulman est aussi sacré. Si quelqu’un t’insulte, atteint ton honneur, tu as le droit de lui réclamer ton droit.
L’honneur peut être glorifié, blâmé ou recommandé, ne parle pas de l’honneur de ton frère ni par ribba (parler dans le dos de ton frère et mentionner ce qu’il n’aime pas) ni par namima (répandre rumeurs) !
Par contre, si par exemple on veut faire un contrat avec un individu, on peut demander conseil à quelqu’un d’autre au sujet de cet individu, là l’autre doit dire ce qu’il sait de l’individu, il en est de même lors des demandes de mariage.
Il faut aussi mettre en garde contre les sectes et gens de l’égarement. Ce n’est pas de la ribba ça !
Il ne faut pas insulter ton frère ni le rabaisser par tes paroles, ni le maudire. Tu dois respecter ton frère et le défendre si les gens parlent dans son dos !
Si tu as quelque chose à reprocher à ton frère, tu vas lui dire, le conseiller.

49.12 Ne médisez pas les uns des autres ! Lequel d’entre vous voudrait manger la chair de son frère mort? Non ! Vous en auriez horreur !

(hadith) on a demandé : « Que dis tu du fait de parler des défauts qu’une personne a vraiment ? »
« Si c’est vrai ce que tu dis alors tu as fait al ghibba, et si tu as menti, c’est de la calomnie ! »

Le musulman doit être respecté, on doit donner le bon conseil et la nassiha en secret.

Pour mettre en garde contre une personne, si tu peux te limiter à mettre en garde contre cette erreur et tu sauras que les gens comprendront, alors limite toi à ça, mais si tu vois que ce sera insuffisant, alors tu peux prononcer publiquement son nom pour mettre en garde contre lui.


:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Jeu 4 Fév - 22:00



Hadiths 36

D`après Aboû Horëira (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (à lui, bénédiction et salut), a dit:

«Quiconque, en ce bas monde, a allégé l`affliction d`un croyant, verra Dieu alléger son affliction au jour du Jugement Dernier. Quiconque secourt un homme dans la gêne, verra Dieu le secourir en ce bas monde et dans l`Autre. Quiconque couvrira les fautes d`un Musulman, verra Dieu les lui couvrir en ce bas monde et dans l`Autre. Dieu aide Son serviteur tant que ce dernier aide son frère. Celui qui parcourt le chemin de la Science (religieuse), Dieu lui aplanira le chemin du Paradis. Tant que les hommes s`assembleront en quelque demeure consacrée à Dieu pour réciter le Coran et pour l`étudier ensemble, la paix du coeur descendra sur eux, la miséricorde les couvrira, les anges les entoureront et Dieu les mentionnera parmi les Siens. Quant à celui que ses œuvres ont mis en retard. il ne sera pas mis en avance par son lignage».

Ce hadith semble compléter le hadith précédent qui interdisait des comportements blâmables. Celui-ci au contraire parle des comportements louables. Voilà pourquoi an Nawawi a classé ces deux hadiths l’un à la suite de l’autre.
Quiconque, en ce bas monde, a allégé l`affliction d`un croyant, verra Dieu alléger son affliction au jour du Jugement Dernier
Le croyant qui a aidé son frère au cours d’un malheur, a allégé son malheur, Allah lui allégera une difficulté parmi celles du jour de la résurrection.
Il peut s’agit d’une difficulté financière ou autre.
La rétribution correspond à l’action, al jaza-ou min jisni l’amal, si tu as fait un bien, tu auras un bien.
S’il s’agit de quelqu’un qui a une dette, alors facilite lui en retardant la date de remboursement, ou alors en réduisant voire en annulant la dette et ceci est mieux.

Question : en pays musulman, il y a des supermarchés où on vend de l’alcool et d’autres où il n’y a pas d’alcool, a-t-on le droit d’aller dans les premiers ?
En principe, si c en pays musulman, il faut consulter le dirigeant du musulman et lui rappeler qu’il est interdit de vendre de l’alcool.
En ce qui nous concerne, mieux vaut aller dans celui où il n’y a pas d’alcool et boycotter tous ensemble l’autre.


Quiconque couvrira les fautes d`un Musulman, verra Dieu les lui couvrir en ce bas monde et dans l`Autre
Ceci est le contraire de al ghibba et an namima.
Il faut donner le bon conseil à ton frère et lui rappeler le bien.

Quand est-il bon de cacher les défauts de ton frère et quand au contraire vaut-il mieux les dévoiler ?

Si c’est quelqu’un qui fait des efforts pour être un bon musulman, il est honnête etc…, et que tu le trouves en train de faire un péché, alors cache ses défauts.
Mais si tu trouves un musulman en train de faire un mal puis tu lui fais le rappel mais il n’en tient pas compte, ou alors que tu l’as vu plusieurs fois faire le péché, alors dénonce le. De même si c’est quelqu’un qui affiche son péché.

Par contre, il ne faut pas couvrir les gens qui appellent à des égarements, là il est nécessaire de mettre en garde contre eux.
Dieu aide Son serviteur tant que ce dernier aide son frère.
Aider son frère avec ta science, ton temps, ton argent ETC …

Celui qui parcourt le chemin de la Science (religieuse), Dieu lui aplanira le chemin du Paradis.
Il s’agit de la science religieuse. Quant à une science de dounya, ceci est moubah, permis mais n’a pas le niveau de la science religieuse, qui a été ordonnée par Allah.
Les oulémas de la chari’a sont au dessus de tous les autres scientifiques de dounya !
Les savants sont les héritiers des prophètes !
De nos jours, les gens veulent convaincre les gens par la science, ils parlent des miracles du coran ! Mais qu’ils parlent d’abord du tawhid !
Dans le hadith soit on parle d’un chemin réel, si tu quittes ta ville ou ton pays pour apprendre, ou alors il peut s’agir d’un chemin abstrait qui fait allusion à la lecture, la mémorisation, le fait d’essayer de comprendre etc…
Celui dont qui s’efforce vers la science, Allah lui facilitera le Paradis :! Tu veux le Paradis ? Cherche la science, la voie qui te clarifie comment accèder au Paradis !
AL Mouflissoun = gens qui sont tjs voués à l’échec, gens de l’égarement

Il n’y a pas de voie qui peut t’amener au Paradis autre que ce que le prophète sas a amené
6.153. Telle est Ma Voie dans toute sa rectitude. Suivez-la ! Ne suivez pas les pistes tortueuses qui ne feront que vous éloigner de la Voie du Seigneur !»

Délaisse toute autre voie que celle du prophète sas !

Tant que les hommes s`assembleront en quelque demeure consacrée à Dieu pour réciter le Coran et pour l`étudier ensemble, la paix du coeur descendra sur eux, la miséricorde les couvrira, les anges les entoureront et Dieu les mentionnera parmi les Siens
La quête de la science mieux vaut la faire dans la mosquée, car c’est une maison d’Allah, et non pas dans des tentes (les gens de l’innovation font des moukhayamats, posent des tentes dans le désert et inculquent leurs idées, loin des mosquées, loin des oulémas.
Le meilleur endroit est la mosquée.
Réciter le Coran, le retenir, l’étudier, essayer de le comprendre. Le but n’est pas seulement de mémoriser le Coran.
L’objectif est la compréhension de cette science.

Agir en fonction du Coran c’est ce qui est demandé, et connaître le tajwid, chercher le tafsir etc ne sont que des moyens pour appliquer le Coran.
Les anges aident les croyants, dans leur recherche de science mais aussi lors du djihad et quand ils font des bonnes œuvres.
Allah les mentionne auprès des anges pour les honorer. Il est important de mettre beaucoup de temps et d’efforts dans la quête de la science.

Quant à celui que ses œuvres ont mis en retard. il ne sera pas mis en avance par son lignage».
Si tu n’œuvres pas, ta lignée ne te servira à rien, quand bien même tu faisais partie de qoraich, des bani hachim ! Où est Abou Lahab, l’oncle du prophète sas ? En enfer !
Où est Bilal, l’esclave éthiopien ? Au Paradis !
L’important est la science et non pas l’origine bien sûr ! Celui qui se base sur son origine, ça ne lui servira à rien, et il restera avec ceux qui sont restés derrière !

La foi et les bonnes œuvres sont ce qui nous permettent, par la miséricorde d’Allah, d’entrer au Paradis.

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Jeu 4 Fév - 22:02



Hadiths 37


selon Ibn Abbâs (que Dieu soit satisfait de lui), l`Envoyé de Dieu, alla Allah u alihi WA sallam, (à lui, bénédiction et salut), a dit parmi ce qu`il a transmis comme venant de Son Seigneur Trés Haut (qu`il soit béni et exalté):

«Allah a écrit les bonnes actions et les péchés». puis il a fait une distinction en cette matière. Lorsque quelqu`un se propose d`accomplir une bonne action, et ne la fait pas, Il la lui inscrit comme si elle était accomplie, et s`il l`accomplit, Il met à son actif dix bonnes actions, et même sept cents, et encore bien davantage.

Mais s`il se propose d`accomplir un péché et ne l`accomplit pas, dieu le lui inscrit comme une bonne action accomplie, et s`il accomplit ce péché. Dieu ne le lui inscrit que comme un seul péché».


Il s’agit d’un hadith qudsi, il s’agit de la parole d’Allah.
«Allah a écrit les bonnes actions et les péchés». puis il a fait une distinction en cette matière.
Il les a écrites sur al lawhi l mahfoudh et aussi celles du nouveau né lorsqu’il a atteint 120 jours dans le ventre de sa mère.
Il a divisé les actions des hommes en 2 catégories : les actions du cœur (intentions) et les actions du corps (actions apparentes).

Lorsque quelqu`un se propose d`accomplir une bonne action, et ne la fait pas
Tu ne l’as pas faite parce que tu n’as pas pu, non pas parce que tu n’avais plus envie de la faire. Ta bonne intention était toujours là, Allah te l’inscrit comme une bonne action car l’action du cœur reste et est continue.

et s`il l`accomplit, Il met à son actif dix bonnes actions, et même sept cents, et encore bien davantage.
Allah peut multiplier la bonne action jusqu’à 700 fois par Sa grâce et Sa bonté.
6.160. Celui qui se présentera alors avec une bonne action en sera récompensé au décuple, tandis que celui qui se présentera avec une mauvaise action n’en sera rétribué que par un châtiment équivalent. Et aucun d’eux ne sera lésé.

2.245. Quiconque consent à faire un prêt gracieux à Dieu, Dieu le lui rendra au décuple, car c’est Lui qui décrète l’abondance ou la parcimonie et c’est vers Lui que se fera votre retour.

2.261. Ceux qui dépensent leurs biens pour la Cause de Dieu sont à l’image d’un grain qui produit sept épis contenant chacun cent grains. C’est ainsi que Dieu multiplie Sa récompense à qui Il veut, car Dieu est Omniprésent et Omniscient.


C’est probablement selon l’intention de la personne, la force de sa foi, ainsi que l’endroit, le moment et la manière avec laquelle il a accompli l’action.
Allah dit qu’Il récompensera les gens pour leur patience bi gheyri hissab = sans compter !

Une personne peut faire un péché sans le considérer comme quelque chose de grave, et une autre peut faire la même chose mais le considérer comme grave et en le faisant, ressentir comme s’il avait une montagne sur son dos.

Mais s`il se propose d`accomplir un péché et ne l`accomplit pas
Allah le récompense pour son abandon du mal. Il avait l’intention de faire un péché mais il ne l’a pas fait par crainte d’Allah. Il a abandonné cette action du corps à cause d’une action du cœur (crainte). S’il l’a abandonnée pour une autre raison, parce qu’il n’a pas été capable de la faire par exemple, dans ce cas son intention de la faire est restée et sa mauvaise action lui sera tout de même écrite.
et s`il accomplit ce péché. Dieu ne le lui inscrit que comme un seul péché».
Les péchés se sont pas multipliés dans leur punition. Allah n’est injuste envers personne !

C’est un hadith très important, comportant une bonne nouvelle pour le musulman, une exhortation à abandonner le mal et les mauvaises intentions.

Abou Bakra (bukhari et muslim) : « Quand deux musulmans se rencontrent avec leurs épées, le tué et le tueur vont en enfer. » « Ô messager d’Allah, d’accord pour le tueur, mais pourquoi le tué ? » « Il avait le désir lui aussi de tuer son compagnon ! »

« Allah rit en voyant deux hommes, l’un a tué l’autre et les deux entrent au Paradis ! »
L’un était musulman et est mort au djihad. Puis le muchrik qui l’a tué s’est ensuite converti et est aussi mort au djihad !

Si on a commis un péché, c’est par la volonté d’Allah, mais Il nous a ordonné de nous repentir, il faut demander pardon pour notre péché et revenir à Allah et celui qui s’est repenti, c’est comme s’il n’avait pas péché. Il faut bien sûr respecter les conditions du repentir : regretter amèrement, arrêter le péché, avoir la ferme intention de ne plus jamais retourner au péché, et si cela concerne le droit d’un autre individu, qu’il corrige le mal qu’il lui a fait.
S’il lui arrive de recommencer, il doit à nouveau se repentir, mais il faut avoir la ferme intention d’arrêter le péché.

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Jeu 4 Fév - 22:04



Hadith 38


Selon Aboû Horëira (que Dieu soit satisfait de lui) l'Envoyé de Dieu,- صلى الله عليه و سلم - a dit :

«Allah Très Haut a dit : ‹A celui qui nuit à un de mes alliés je déclarerai la guerre. Rien de ce qui M'est agréable ne rapproche autant mon serviteur de Moi, que l'accomplissement des obligations que je lui ai imposées. Mon serviteur ne cessera de se rapprocher de Moi par des pratiques surérogatoires jusqu'à ce que je l'aime, et, lorsque je l'aimerai, je serai l'oreille par laquelle il entendra, le regard par lequel il verra, la main avec laquelle il empoignera, le pied avec lequel il marchera. S'il Me sollicite, certes, je lui accorderai Ma faveur, s'il implore. Ma protection, certes, je la lui accorderai›».


Toute personne qui a la foi, et qui a la crainte d’Allah, tout bon croyant, est un wali, allié d’Allah.

10.62. En vérité, les servants de Dieu ne connaîtront ni crainte ni peine,
10.63. car ceux qui ont la foi et qui craignent le Seigneur


AWLIYA parmi est traduit par le mot « saints » et ceci induit beaucoup de personnes en erreur, car la notion de sainteté ne fait pas partie de l’islam et vient du christianisme. Les soufis propagent cette notion de sainteté, et ils attribuent des attributs divins ou semi divins à leurs saints ! Par exemple, pour eux le wali doit faire des miracles, le wali peut se décupler, être à différents endroits en même temps … Ils croient que les walis connaissent l’invisible, connaissent le contenu des cœurs, ils pensent qu’ils les entendent lorsqu’ils les invoquent. Parmi, ils croient même qu’ALLAH leur a donné la charge de s’occuper du monde, ils les appellent rijalou l ghayb.
Les plus hauts sont al qutb ou qutb al qutb (pôle) ou al ghawth (les gens que l’on appellent)
Les soufis et autres utilisent un hadith pour parler de ce qu’ils appellent le koun fayakoun (ils prétendent que certains de leurs saints quand ils disent à une chose « sois ! » elle sera !

Quand le prophète sas était en route pour tabouk avec ses compagnons et ils virent une silhouette au loin qu’ils ne purent pas distinguer. Le prophète‹ dit alors « pourvu que ce soit Abou khatama », et ce fut abou khaytama. Or cela n’a rien à voir, c’était juste un souhait du prophète sas et les circonstances ont fait que c’était effectivement lui.

Les chrétiens font des pèlerinages, des prières spéciales pour chaque saint etc… ceci fait partie de la religion des muchrikins, comme les Arabes des Qoraïchs avant l’islam, et les soufis ont hérité de la religion des muchrikins et ont voulu l’intégrer dans l’islam.

Allah a divisé les awliya en deux : awliya-u-llah et awliya-u-shshaytan
. les plus hauts des alliés d’Allah sont les prophètes, puis califes rashidins, puis les promis au Paradis etc…

Si tu es un allié d’Allah, Il t’aimera alors, et toi tu défendras Sa religion
2.257. Dieu est le Défenseur de ceux qui ont foi en Lui. Il les fait émerger des ténèbres vers la lumière, tandis que les infidèles ont pour patrons leurs fausses divinités qui les arrachent de la lumière pour les plonger dans les ténèbres et les faire choir pour l’éternité dans l’Enfer.

Vos alliés ce sont Allah, Son messager et ceux qui ont cru. Le fait d’être allié ce n’est pas une parole.
Certains font le haram et prétendent qu’ils n’ont plus d’obligation (pèlerinage, prière) car soit-disant ils ont atteint Allah et n’ont plus besoin de rien faire ! Ceci est une grave erreur et de telles personnes sont alliées de satan !

L’allié d’Allah invite les gens au tawhid, il ne supporte pas qu’on adore autre qu’Allah. Celui qui demande aux gens de l’adorer lui-même, est un allié de satan !

Celui qui est allié du shaytan pourra par exemple boire une bouteille de rhum entière d’affilée, ou encore jouer avec du charbon etc… ce n’est que la shaytan qui lui permet de faire cela ! (comme dans le vaudou..)
2.257. Dieu est le Maître tutélaire de ceux qui ont foi en Lui. Il les fait émerger des ténèbres vers la lumière , tandis que les infidèles ont pour patrons leurs fausses divinités qui les arrachent de la lumière pour les plonger dans les ténèbres et les faire choir pour l’éternité dans l’Enfer.

Ce n’est pas à nous de dire que telle personne est un allié d’Allah ou du Shaytan et qu’elle ira au Paradis ou en enfer sauf pour ceux qu’Allah et son messager ont décrits comme tels.

Celui qui fait du mal par rapport à sa foi, ou s’oppose à un de Mes proches serviteurs, celui qui les offense, Je leur déclare la guerre ! et Sache que tu as déclaré la guerre à Allah !
Allah est capable d’employer Ses armées contre toi !

Allah ne fait rien sans sagesse, que tu voies cette sagesse ou non ! C’est Lui qui a créé le monde !

N’offense pas ces alliés d’Allah, ne leur fais aucun mal ni par la parole ni autrement, il faut les aider et les supporter car Allah les aime.
3.4 car Dieu est Puissant et Redoutable quand Il sévit.
33.58. Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité se chargent d’une infamie et commettent un grave péché.


Plus tu te rapproches d’Allah, plus tu seras un allié à Allah.
Comment se rapprocher d’Allah ? En faisant ce qui est obligatoire, et puis ce qui est surérogatoire.
Le fait de se rapprocher d’Allah est quelque chose qu’Il a commandé. Il faut faire des actes d’adoration pour se rapprocher de Lui, il ne suffit pas de dire, de vouloir être proche de Lui !
Tu ne peux te rapprocher d’Allah que par ce qu’Il a légiféré dans le Coran ou la Sunna et non pas par ce qui est bid’a !
Tu ne peux pas faire des nawafils alors que tu délaisses l’obligatoire ! Non, fais d’abord les obligations, puis ensuite, pour te rapprocher encore plus de Lui, fais les actes surérogatoires.

Allah aime, mais on ne fait pas de comparaison entre l’amour d’Allah et l’amour des créatures !
Les bonnes œuvres ont pour conséquence l’amour d’Allah pour le serviteur.
3.31. Dis-leur : «Si vous aimez Dieu réellement, suivez-moi et Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Indulgent et Miséricordieux.»


et, lorsque je l'aimerai, je serai l'oreille par laquelle il entendra, le regard par lequel il verra, la main avec laquelle il empoignera, le pied avec lequel il marchera.
Allah va le supporter pour qu’il utilise ses sens dans le bien, il n’entendra, ne regardera et ne touchera que ce qui est agréé d’Allah.
Si tu es allié d’Allah tu ne feras que ce qu’Allah aime, tu marcheras vers la mosquée, vers tes parents, vers l’obéissance d’Allah, et non pas vers les discothèques et compagnie !
Le musulman demande à Allah la correction, la guidance, le succès et non pas les désirs de son âme !
S'il Me sollicite, certes, je lui accorderai Ma faveur, s'il implore, ma protection, certes, je la lui accorderai›».
Ceci résume le hadith en entier !
Et cela ne veut pas dire qu’Allah est à l’intérieur des serviteurs !! Les soufis ont dit que quand tu es un allié, Allah entre en toi, et devient ta main ton ouïe, ta jambe ! Le créateur et la créature deviennent un !! Ceci est une croyance de kufr qui fait sortir de l’islam ! Al houloul, réincarnation de Dieu en l’homme !
Ca veut dire que quand tu obéis à Allah, Il te protège, t’accorde la victoire, te défend.


:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Dim 14 Fév - 15:45



Hadith 39


Selon Ibn Abbâs (que Dieu soit satisfait de lui) l'Envoyé de Dieu,- صلى الله عليه و سلم - a dit :

«Certes, Dieu à cause de moi, pardonnera à ma communauté (les péchés) commis par erreur, oubli, ou contrainte.»


Hadîth rapporté par Ibn Mâja - al Bayhaqî et d'autres


C’est une bonne nouvelle pour le croyant Allah pardonne la chose faite par erreur, contrainte ou oubli.
De même, la personne forcée à faire un mal ne sera pas punie car elle n’a pas de volonté à ce moment-là.

16.106. Quiconque renie Dieu après avoir cru – à moins d’y être contraint tout en demeurant fidèle intérieurement à sa foi –, ainsi que ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à l’impiété, ceux-là, la colère de Dieu s’abattra sur eux et ils seront voués à un terrible châtiment,


Les parents de ‘Ammar Ibn Yassir ont été forcés à renier l’islam sous la torture, mais ils ont toujours refusé et ont fini par se faire tuer. ‘Ammar a été témoin de cela et ensuite les polythéistes lui ont demandé à lui aussi de renier sa foi, a accepté sous la contrainte de prononcer les paroles que les polythéistes voulaient de lui.
Par la suite, il a été libéré mais ne venait plus voir le prophète‹ tellement il avait honte. Quand le prophète‹ a su cela, il lui a fait savoir que si cela t’arrive encore, refais ce que tu as fait, tu es excusé, tant que tu avais la foi dans ton cœur.
L’être humain, s’il est forcé à faire un mal, sans avoir la volonté de le faire, est pardonné.

2.284. Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre appartient à Dieu. Que vous révéliez donc vos pensées ou que vous les dissimuliez, vous aurez à en rendre compte à votre Seigneur. Il pardonnera à qui Il veut et châtiera qui Il veut, car Sa puissance n’a point de limite.


Les compagnons ont trouvé ce qui est dans ce verset dur, car il est rare qu’une personne soit épargnée de toute suggestion ou pensée mauvaise, c’est très difficile de contrôler cela, alors ils se sont plaints de cela : « ö messager d’Allah, on nous a chargé de choses que l’on n’est pas capables ! »
Le prophète sas a dit « voulez vous faire comme les fils d’israël ? dites « nous entendons et obéissons »
Alors, ils se sont soumis à cet ordre d’Allah, et Allah a ensuite fait descendre le verset suivant :

2.285. Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses ةcritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : «Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout doit faire retour !»

Puis, Allah les a récompensés pour cela et a révélé le verset suivant :
2.286. Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle. «Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! ةpargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! Tu es notre Maître ! Accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles !»

Le verset 284 a donc été abrogé par les versets suivants.
Ce verset 286 est un témoin de ce hadith. Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! ةpargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces !

33.5 Aucun grief ne vous sera fait de vos erreurs, mais seulement des fautes que vous commettez délibérément. Cependant, Dieu est Plein d’indulgence et de mansuétude.



Hadith 40

Ibn Omar (que Dieu soit satisfait de lui et de son père), a dit : l'Envoyé de Dieu,- صلى الله عليه و سلم - me prit par l'épaule et dit:

«Sois en ce bas monde comme un étranger» ou «comme un passant».

Ibn Omar (que Dieu soit satisfait de lui et de son père) disait : «Lorsque tu es au soir, n'attends pas le matin, et lorsque tu es au matin, n'attends pas le soir. Prends sur ta santé pour le moment de ta maladie, et sur ta vie pour celui de ta mort».


Hadîth rapporté par al Bukhârî


Le prophète sas a pris ‘Abdullah Ibn ‘Omar par les épaules pour lui dire cette parole, voulant attirer son attention. Ceci montre l’humilité du prophète sas et son désir de conseiller.
Ce conseil qu’il donne, montre une fois de plus que le prophète sas dispose du jawami’ou l kalim, ces paroles englobe tout le bien.
L’étranger, celui qui n’est pas dans son pays, n’est pas à l’aise, pas heureux d’être là, il pense à retourner chez lui et ne pense pas à s’établir, il se prépare pour retourner chez lui.
Ce bas-monde n’est pas la demeure du musulman. Si tu concentres tes efforts pour la dounya, alors tu te bats pour quelque chose d’éphémère.

La demeure qu’Allah a créée pour les fils d’Adam est le Paradis, d’ailleurs Adam et Eve y étaient, puis ils ont péché, se sont repentis, Allah a accepté leurs repentirs mais les a fait descendre sur la terre sur laquelle nous vivons désormais ; qui n’est qu’une demeure temporaire.
Le voyageur se repose un peu puis continue ce chemin, car nous ne sommes pas arrivés à destination ici-bas, nous ne sommes qu’en train de nous diriger vers notre objectif final.

Quand ‘Ibn ‘Umar a entendu ce conseil, il a dit aux gens :
«Lorsque tu es au soir, n'attends pas le matin, et lorsque tu es au matin, n'attends pas le soir
Quand tu es au matin, ne remets pas l’action que tu veux faire au soir, et vice versa, de même si tu veux te repentir, tu n’as que le moment présent, car tu ne sais pas s’il y aura un futur pour toi.


Prends sur ta santé pour le moment de ta maladie, et sur ta vie pour celui de ta mort».
La santé est une chose dont tu ne disposeras pas éternellement ! Profite de faire des œuvres que tu ne pourras plus faire une fois malade !
Profite de ta vie pour te préparer pour ta mort ! Agis avant de ne plus pouvoir le faire car cette vie-ci a un terme ! Car tu dépenses de ta force, de ton énergie et de ta vie pour ce qu’il y a après la mort ! Alors ne retarde pas une action à un autre moment que tu ne vivras peut-être pas ! Ne passe pas ta vie en divertissement en négligeant l’au-delà !
Ce conseil s’oppose à ce que disent certains, selon lesquels une personne jeune doit profiter de sa vie !

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Dim 14 Fév - 15:47



Hadith 41



Selon Aboû Mohammed Abdallâ ben Amroû ben El-Aç (que Dieu soit satisfait de lui et de son pére), l'Envoyé de Dieu,- صلى الله عليه و سلم - a dit :

«Aucun de vous ne deviendra véritablement croyant, que lorsque ses passions se plieront aux règles que je vous ai apportées».


Ce hadith est déclaré da’if par Ibn Rajab. Mais, même s’il est da’if, son sens est vrai.
An Nawawi le déclare hassan sahih. Et le Coran renforce l’idée de ce hadith.

4.65. Non ! Par ton Seigneur ! Ces gens ne seront de vrais croyants que lorsqu’ils t’auront pris pour juge de leurs différends et auront accepté tes sentences sans ressentiment, en s’y soumettant entièrement.

Celui qui déteste ce que le messager a apporté est mécréant :
47.9. et c’est en punition de l’aversion qu’ils éprouvent pour Ses révélations que Dieu rendra vaines toutes leurs actions.

L’homme doit se soumettre à Allah et Son messager et ne doit pas détester quoi que ce soit qui vienne d’eux, même s’il éprouve une difficulté à cet ordre. Il doit comprendre que le Paradis est entouré de choses déplaisantes pour l’âme. Tandis que l’Enfer est entouré de choses agréables pour les passions.

2.216. Il vous est prescrit de combattre, et cette prescription, vous l’avez en horreur. Mais il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose qui constitue pourtant un bien pour vous , et il se peut que vous chérissiez une autre, alors qu’elle constitue un mal pour vous. Dieu le sait , mais vous, vous ne le savez pas.

:roseee:

Hadith 42

Anas (que Dieu l'agrée), j'ai entendu l'Envoyé de Dieu,- صلى الله عليه و سلم - dire :

«Allah très Haut a dit :

‹O fils d'Adam, tant que tu M'invoqueras et mettras ton espoir en Moi, je te pardonnerai les péchés dont tu te seras chargé, sans Me soucier de leur grand nombre.

O fils d'Adam, si tes péchés atteignent toute l'étendue visible du ciel, et qu'alors tu implores mon pardon, je te pardonnerai.

O fils d'Adam, si tu viens à Moi, ayant rempli la terre de tes péchés et qu'alors tu Me rencontres cependant que tu n'associes personne d'autre à moi, je te donnerai de quoi la remplir autant de pardon».

Hadith assez bon - hasan - sahih ; rapporté par at-Tirmidhi
Hadith divin - qudusî - ; le Prophète le rapporte de Son Seigneur

Ceci est un hadith qudsi que le prophète rapporte du Seigneur.
O fils d'Adam, tant que tu M'invoqueras et mettras ton espoir en Moi, je te pardonnerai les péchés dont tu te seras chargé, sans Me soucier de leur grand nombre.

Allah s’adresse à tous les enfants d’Adam. Celui qui a une bonne pensée d’Allah et se rapproche de Lui, alors Allah lui pardonnera ses péchés et mauvaises actions, car Allah est ghaffouroun rahim. Tous les hommes commettent des péchés, mais ceux qui invoquent Allah et ont une bonne opinion de Lui seront pardonné.
39.53. Dis : «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez point de la miséricorde divine ! En vérité, Dieu absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant. »

Il y a une incitation pour que l’homme se repente, quels que soient ses péchés et leur importance. Il ne faut jamais penser que l’on a fait un péché tellement grand qu’Allah ne pourra pas le pardonner ! Même le shirk (et le kufr) est pardonné à celui qui s’en repent !
Aucun péché ne fait du tort à Allah et rien ne peut diminuer Son royaume !

O fils d'Adam, si tes péchés atteignent toute l'étendue visible du ciel, et qu'alors tu implores mon pardon, je te pardonnerai.

Si quelqu’un se repent, cela efface et annule complètement ce qu’il y avait comme péchés avant cette repentance !
Il faut respecter les 3, voire 4 conditions de la repentance sincère :
- arrêter le péché
-avoir des remords d’avoir commis le péché
- avoir la ferme détermination de ne plus refaire ce péché


Si le péché consiste à faire du tort à autrui, une injustice, alors il faut y ajouter cette quatrième condition
- Réparer la faute commise envers la personne

Il faut se repentir en public si on a commis un péché qui a rapport à un intérêt public, si un homme est connu pour appeler ou suivre une bid’a, et s’il se repent de ça, il doit le faire publiquement, clarifier la vérité et corriger ce qu’il a fait de désordre et de mal précédemment.

2.159. Ceux qui dissimulent les signes évidents et la bonne direction que Nous avons clairement révélés dans le Livre, ceux-là seront maudits de Dieu et de tous ceux qui peuvent les maudire,
2.160. à l’exception de ceux qui se repentent, s’amendent, divulguent la vérité. ہ ceux-là J’accorderai Mon pardon, car Je suis Plein de clémence et de compassion.


Il y des exemples de personnes qui ont dévié de la sunna, et lorsqu’ils se sont repentis, ils ont écrit des livres pour montrer qu’ils sont revenus de la bid’a, Imam abou hassan al ach’ari faisait partie des mu’tazilas puis s’est repenti puis est tombé dans les gens de kalam.

Une personne qui fait ce repentir, verra ses péchés détruits, c’est de cette repentance qu’il s’agit.
Si quelqu’un s’est repenti, et puis après quelques temps, il a recommencé son péché. Si au moment de son repentir, elle était sincère et ne comptait plus recommencer, son repentir est accepté, puis par la suite elle a eu une faiblesse et est retombée dans le péché, mais ça n’annule pas son repentir du début. Il doit à nouveau se repentir pour ce nouveau péché…
O fils d'Adam, si tu viens à Moi, ayant rempli la terre de tes péchés et qu'alors tu Me rencontres cependant que tu n'associes personne d'autre à moi, je te donnerai de quoi la remplir autant de pardon».

Si tu n’as rien associé à Allah, et tu viens à Lui avec le tawhid, alors ne perds pas l’espoir du pardon !
4.48. Dieu ne pardonne point qu’on Lui associe d’autres divinités , mais Il pardonne à qui Il veut les autres péchés, car celui qui associe à Dieu d’autres divinités commet un forfait d’une exceptionnelle gravité !

Les péchés moins graves que le shirk sont sous la volonté d’Allah, si Allah veut, il punit la personne qui les commet puis il la sort de l’Enfer et la fait entrer au Paradis. S’il veut, Il la fera entrer au Paradis directement, sans la punir.

Cas de la personne qui meurt en s’étant repentie :
39.53. Dis : «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez point de la miséricorde divine ! En vérité, Dieu absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant. »
Il s’agit de celui qui s’est repenti dans ce verset Allah le fera entrer au Paradis

Cas de la personne qui meurt en ayant commis des péchés (pas de shirk), mais sans s’être repentie = cette personne est sous la volonté d’Allah, Allah la punira par Sa justice puis la fera entrer au Paradis, ou alors Il lui fera miséricorde et le fera entrer au Paradis directement.

Ceci fait partie des fondements de la ‘aqida de ahlul sunnati wal jama’a, un point sur lequel les khawaridjs ont dévié en disant que celui qui commet un gd péché ira en enfer et sort de l’islam, et les mu’tazilas disent qu’il est entre mécréant et musulman ici bas et qu’il va en enfer.

Cette fin du hadith 42 montre la gravité du shirk, avec lequel aucune action n’est acceptée ni n’a de valeur. Celui qui est sur le shirk ne peut pas espérer le pardon d’Allah jusqu’à ce qu’il se repente, et celui qui meurt sur le shirk, Allah ne lui pardonnera jamais.
Le pardon est uniquement pour les gens de la foi et du tawhid, Allah donnera l’équivalent de pardon de la terre entière, comme elle avait été remplie de péchés !
53.32 En vérité, ton Seigneur est d’une magnanimité sans limite.


Aucun péché n’est trop grand pour être pardonné par Allah !

Ceci est un très grand hadith, qui contient une bonne nouvelle pour les gens de la foi et du tawhid et un avertissement pour les gens du shirk et du kufr, pour les inciter à s’en repentir avant la mort car le mushrik qui meurt sans repentir n’a aucun espoir du pardon, celui qui est sur le tawhid, même s’il a énormément de péchés, Allah lui pardonnera.
Voilà l’excellence du tawhid, qui amène le pardon d’Allah
Incitation de se précipiter vers la repentance, et largesse du pardon d’Allah.

39.53 En vérité, Dieu absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant.

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Mer 3 Mar - 10:44



Introduction


Dars donné par cheykh al fawzan dans une de ses mosquées enregistré par un de ses étudiants puis publié avec la permission de cheykh.
Dans ces hadiths nawawi, il y a tout ce que les musulmans ont besoin dans leur oumma.

Hadith : « celui qui a mémorisé 40 hadiths pour la oumma, Allah le ressuscitera parmi les savants de la oumma. » (hadith da’if)

L’imam an nawawi a désiré cette récompense, et a voulu suivre l’exemple des oulmas qui ont fait cette action de rassembler 40 hadiths.
Annawawi est né dans la ville de Nawa, en l’an 631, et mort en 676.
Le hadith se divise en deux : le sanad, la chaîne de transmission, puis le metn, le texte du hadith.

Hadith n°1

1 les actes tiennent des intentions


L'émir des croyants,Abou Hafç Omar ben Al-Khattaâb_ que Dieu l'ait en son agrément_ a relaté: j'ai entendu le Messager de Dieu sas dire:

" Les actes tiennent des intentions et pour chaque personne, il y aura ce qu'elle aura formé comme intention. Ainsi, celui dont l'émigration avait pour but Dieu et son Prophète sas, son émigration sera (inscrite comme étant) pour Dieu et son prophète sas, et celui dont l'émigration avait pour but des biens de ce monde à obtenir ou une femme à épouser, son émigration sera (inscrite comme étant) pour ce pour quoi il avait émigré."

rapporté par Boukhâri et Mouslim



Ce hadith sur l’intention est un rappel pour l’auteur du livre et pour le lecteur.
L’imam al Boukhari a aussi mentionné ce hadith en premier dans son livre.
Jawami’ou l kalim = le prophète‹ s’exprime en peu de mots mais qui ont une grande signification.
Ce hadith fait partie des hadiths qui sont utilisés pour résumer l’islam au complet.
Parmi lesquels celui –là et celui « al halal bayyin wa l haramou bayyin », et aussi ‘izhad fi ma ‘inda nnass, youhibouka nnass » et « min hossni l islam al mar-i, tarkouhou ma la ya’nih »

9.60. Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux,

innama est utilisé en début de verset, il est utilisé pour limiter une chose, affirmer ce qui suit et nier ce qui est en dehors de ce qui suit.
Innama al a’mal = les actions ne seront évaluées qu’en fonction de l’intention.
Il ne faut pas regarder seulement la forme de l’action, tu vois un musulman qui donne de l’argent à un pauvre et un autre musulman qui fait la même chose, Allah acceptera de l’un et pas de l’autre, ceci dépend de l’intention de chacun.
Nous ne jugeons que par l’apparence, mais la réalité de l’intention de la personne est connue d’Allah.
Quant aux actes de la dounya, tu n’as pas besoin d’intention spécifique pour faire cela. Dans ce hadith, ceci concerne les actes d’adoration.
Cela dit, si tu dors dans l’intention de donner de la force à ton corps pour te lever et adorer Allah, alors ton sommeil devient une adoration.

Si notre intention est pour autre qu’Allah, alors l’action ne sera pas acceptée (as siha wa l fasad, l’action saine ou corrompue.)

Innama li koulli mri-in ma nawa = ceci est par rapport à la récompense. Si c’est pour Allah
11.15. Ceux dont l’ambition se limite aux plaisirs et au faste de ce monde, Nous rétribuerons leurs efforts dans ce monde même, sans leur faire subir la moindre injustice ,
11.16. mais ceux-là n’auront dans la vie future que le Feu, car toutes leurs œuvres ici-bas seront vaines et tout ce qu’ils auront accompli sur Terre sera sans valeur.


Ils ont fait du bien, mais pour avoir des récompenses dans la vie ici-bas, ils seront récompensés dans la vie d’ici bas mais ils iront en enfer, Allah rendra vain tout ce qu’ils ont fait dans cette vie.

L’exemple d’un homme mort lors du djihad, pour la cause d’Allah en apparence.
Au jour de la résurrection, Allah lui demande « je t’ai donné des grâces, qu’en as-tu fait ? »
« J’ai combattu dans ta voie jusqu’à être tué ! »
« Tu mens, tu as combattu pour que les gens disent de toi que tu es courageux, et c’est ce qui a été dit. »
Et on fera tomber cet homme en enfer, la tête la première.

L’exemple d’un homme qui a étudié la science puis a enseigné le Coran
On lui demande « Qu’as-tu fait avec ces grâces qu’Allah t’a données ? »
« J’ai appris, enseigné, récité pour Toi le Coran »
« Tu as menti, tu as fait cela pour que les gens disent que tu es un savant, et tu récitais pour qu’on dise que tu es un récitateur, et c’est ce qui s’est produit.
Et on fera tomber cet homme en enfer, la tête la première

On doit faire des efforts pour purifier notre intention.
Tu peux prendre un salaire, mais il faut que ton intention soit de le faire pour Allah.

L’exemple d’un homme à qui Allah a donné des biens qu’il dépensait dans le bien.
« qu’as-tu fait avec les grâces que je t’ai donné ? »
« Je n’ai laissé aucune voie que tu aimes sans dépenser pour cela »
« tu as menti, tu as dépensé pour qu’on dise de toi que tu es généreux »
et il fut jeté en enfer.

Ils ont été à la perdition à cause de leur intention.
« Si quelqu’un te fait trop d’éloges, prends du sable et jette-le sur lui ! » (hadith)

Une fois un homme faisait l’éloge de son frère, et le prophète‹ lui a dit « tu as égorgé ton frère ! »
Car l’homme risque d’aimer se faire glorifier etc..

La sincérité n’est pas innée, il faut se forcer constamment pour l’être.

Dans ce hadith, le prophète sas a donné l’exemple de la hijra, tu t’enfuis pour préserver ta religion.
La hijra est souvent reliée au djihad dans le coran
8.72. Ceux qui ont cru, émigré et mis leurs biens et leurs personnes au service de Dieu, ainsi que ceux qui les ont accueillis et secourus, ceux-là sont solidaires les uns des autres.


Allah cite souvent les muhajirines avant les ansars, car ils ont abandonné leurs biens et leurs demeures pour défendre la religion d’Allah donc ils sont meilleurs. Faire la hijra est un grand honneur.
La hijra est obligatoire jusqu’à L’Heure.

4.100. Quiconque s’expatrie pour servir la Cause de Dieu trouvera sur la Terre de nombreux lieux où s’installer et vivre à l’aise. Quiconque s’expatrie pour servir la Cause de Dieu et de Son Prophète, et que la mort vient surprendre, la récompense de Dieu lui est acquise, car Dieu est Clément et Miséricordieux

Exprimer ou montrer sa religion c’est être capable ouvertement de dire au kafir qu’il est kafir, d’appeler à l’islam, de dire aux autres qu’ils suivent la fausseté.
Il faut pouvoir montrer al wala wal bara, ton amour pour l’islam. Si tu veux voir si l’islam est fort, ne regarde pas si les mosquées sont remplies, mais regarde plutôt si les gens affirment leur islam et s’opposent aux mécréants. Si les musulmans pensent et vivent comme les mécréants, ça veut dire que l’islam est faible !
L’islam = tawhid et désavouement du chirk !

Le fait que le pays accepte toutes les religions, jugent sur des lois qu’ils ont fait etc.. ; montre que ce n’est pas un pays musulman !

En France, Montmartre domine Paris, avec sa cathédrale ! Soubhannallah comment alors ne pas dire que la France est un pays chrétien !
En plus, les mosquées sont financées par l’état ! L’imam ne peut pas dire la vérité !
Hadith « pas de hijra après la conquête ! » (bukhari muslim, ‘abdullah ibn ‘abbas, abi said al khoudry, ‘aicha et jabir)
Il parle ici de la hijra de La Mecque vers Médine car une fois conquise, La Mecque est devenue elle aussi une terre d’islam.
Beaucoup de oulémas ont dit qu’il n’était pas permis de prendre une femme d’un pays musulman et de la ramener dans un pays de kufr !


Pour le boycott, si le dirigeant demande à boycotter tel pays, ou tel produit, tu obéis, sinon ça reste une décision personnelle mais personne ne peut te blâmer pour manger tel ou tel produit, personne ne peut rendre une chose halal haram !
Il y a même des prêcheurs qui prétendent que les pays musulmans achetant des produits kufars sont kufars !


La première catégorie comprend celui qui a été sincère, a fait la hijra pour Allah et Son envoyé, et Allah l’écrit parmi les muhajirins à toute époque :!
La seconde catégorie comprend celui qui a émigré pour autre chose qu’Allah. Il fait sa hijra, aura la récompense selon son intention, mais pas la récompense d’Allah pour cette hijra.
Par exemple celui qui a quitté un pays de kufr pour un pays musulman, mais pour obtenir un intérêt.
Celui-là ne sera pas écrit parmi ceux qui auront la récompense du muhajjir, bien qu’en apparence, on dirait qu’il est muhajjir.
Certains parlent de hijra dans des pays musulmans aisés, mais si tu leur parles de hijra dans des pays moins aisés, ils ne veulent pas en entendre parler !

49.16. Dis-leur : «Allez-vous apprendre à Dieu votre religion, alors qu’Il connaît tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre? Dieu n’embrasse-t-Il pas de Sa science toute chose?»

L’intention se situe dans le cœur, et seul Allah la connaît. Prononcer cette intention est une innovation, le musulman ne doit pas dire par exemple « j’ai l’intention de prier » ou « j’ai l’intention de faire une sadaqa »… car l’intention est une action du cœur et non pas de la langue.
Il n’est mentionné nulle part dans la sunna que le prophète sas ait mentionné une intention.

Certains disent que la talbiya du hajj est une intention « je réponds à Ton appel pour la ‘umra ou le hajj »
Muslim selon Anas « labayka ‘umratan wa hajjan »
Mais ceci ne sert qu’à dire quel rite tu vas faire, le hajj seul, la ‘umra seule ou les deux.
Tu accomplis l’action sans prononcer l’intention, car Allah connaît ce qu’il y a dans ton cœur.

Certains attribuent à l’imam ash Shafi’a la prononciation de l’intention, or d’abord ce n’est pas authentiquement rapporté de lui, ensuite, quand bien même ce serait authentique, ce ne serait pas une preuve ! Le savant es un mujtahid mais n’est pas infaillible, il peut se tromper ! la preuve est la parole du prophète sas et pas celle de Shafi’i ou Ahmed, ou Malik ou quiconque ! Ensuite, ce qui est rapporté de lui, c’est qu’il aurait dit que la prière est différente et tu ne peux pas y entrer sans évoquer Allah. Le rappel dont il parle est le takbir et non pas l’intention !

Le fait de prononcer le nom d’Allah pour sacrifier une bête n’est pas une intention, c’est une invocation.


:roseee:


Dernière édition par Oum-Jounayd~Amatul-Wakil le Mer 3 Mar - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Mer 3 Mar - 10:45



Hadith n°2

2 - Al Islam, Al Iman wa Al Ihsan

Omar - رضي الله عنه - a de même rélaté:
" Un jour, alors que nous étions assis auprès du messager de Dieu صلى الله عليه و سلم - , Un homme aux vêtements très blancs et aux cheveux très noirs apparut. On ne voiyait pas sur lui les trace du voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’assit devant le Prophète - صلى الله عليه و سلم - . mit ses genoux contre les siens, posa les mains mains sur ses cuisses puis dit :
- Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam! le messager de Dieu répondit:
- L’Islam, est que tu attestes qu’il n' est pas de dieu qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah , que tu accomplices la prière, que tu donnes l’aumône [ Zakât ], jeûnes le Ramadane et que tu fasses le pèlerinage à la demeure si tu peux y arriver. - L’étranger : Tu as dit la vérité.
Nous nous sommes alors étonnés de cette situation : Il le questionne puis il l’approuve.
- L’étranger : Informe-moi sur la foi [ Imâne ].
- La foi, dit-il, c’est que tu croies en Dieu, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier,
et que tu croies dans le Décret [ Qadar ], qu’il s’agisse dans son bien ou de son mal.
- L’étranger : Tu as dis la vérité, dit-il
- L’étranger : Informe-moi sur le bel-agir, ajouta-t-il.
- Que tu adores Dieu comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit.
Lui répondit le Prophète - صلى الله عليه و سلم -.

- L’étranger : Informe-moi sur l’Heure ( de la résurrection ).
- Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge, lui répondit-il.
- L’étranger : Informe-moi sur ses signes précurseurs.


- Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse, et quand tu verras les vas-nu-pieds,
les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, rivaliser dans l’élévation des constructions. Puis l’homme s’en alla. Je restais un bon bout de temps sans rien demander sur cette affaire, puis l’Envoyé de Dieu - صلى الله عليه و سلم - me dit :
- Sais-tu qui est venu m’interroger ?
- Dieu et Son Envoyé le savent mieux que moi, lui dis-je

- C’est l’Ange Gabriel. Il est venu vous apprendre votre religion.

Rapporté par Muslim.


Ce hadith nous fait comprendre que les hommes ne sont pas tous au même degré dans cette religion, il y a le mouslim, le mou-min et le mouhsin (celui qui perfectionne son adoration).

Un homme aux vêtements très blancs et aux cheveux très noirs apparut. On ne voiyait pas sur lui les traces du voyage et nul parmi nous ne le connaissait.

S’il était habitant de la ville, les compagnons l’auraient connu, pourtant il ne semblait pas être un voyageur.
Jibril a pris l’apparence humaine car les humains ne sont pas capables de supporter de voir l’ange dans son apparence normale. Les anges ne se montrent dans leur apparence réelle que lors de la mort, et quand Allah fait descendre un châtiment sur un peuple.
25.22. Mais le jour où ils verront réellement les anges ne sera pas un jour faste pour les criminels qui s’écrieront : «Désormais, le Paradis est inaccessible pour nous !»,

Le prophète sas a vu Jibril seulement deux fois dans son apparence angélique, une fois à La Mecque lorsqu’il avait de grosses épreuves de la part des infidèles. Jibril est venu le rassurer et l’inciter à patienter.
La seconde fois, c’était lors de l’ascension nocturne.
et alors qu’il l’avait déjà vu lors d’une précédente apparition
53.14. près du Lotus de la limite,


Ses vêtements étaient blancs, cela indique la propreté, et ses cheveux très noirs, il avait une belle apparence. Quand une personne se présente pour assister aux cours avec un savant doit se préparer pour venir, et avoir une belle apparence. Plus tu as de respect pour le savant qui t’enseigne, plus tu profiteras de sa science.
L’étudiant se tient droit, écoute comme il faut et est concentré, ne voulant rien perdre de la science que le savant va lui transmettre.
Ici, Jibril s’est mis face à face avec le prophète, le plus près possible, c’est ainsi que la personne qui cherche la science doit chercher à se rapprocher du savant !
Si tu es proche du cheykh, tu peux lui demander de clarifier la chose que tu n’as pas comprise.
L’étudiant s’assoit d’une façon respectueuse ! Devant un savant, tu ne peux pas t’asseoir n’importe comment !

Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam! le messager de Dieu répondit:

La méthode de questions- réponses est utile en islam, car la personne sera davantage attentive à la réponse après avoir entendue la question.
De nos jours, si tu demandes à certains musulmans ‘qu’est ce que l’islam’, ils ne sauront même pas te répondre ! Ils répondront peut-être avec leurs propres opinions !
Il faut absolument connaître l’islam dans sa réalité, il ne suffit pas de dire « je suis musulman », car s’il ne connaît pas la réalité de l’islam, comment pourrait-il l’appliquer comme il faut ?

- L’Islam, est que tu attestes qu’il n' est pas de dieu qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah , que tu accomplices la prière, que tu donnes l’aumône [ Zakât ], jeûnes le Ramadane et que tu fasses le pèlerinage à la demeure si tu peux y arriver

Ceci sont les piliers de l’islam, il faut absolument les appliquer avec la croyance du cœur. Ce qui est en surplus de ces piliers vient compléter les piliers. Les piliers sont la base, si tu délaisses les piliers, les autres actions que tu peux faire en plus ne seront pas bonnes, pour construire une maison, tu dois avoir une fondation solide, si la fondation (la ilaha illallah) et les piliers ne tiennent pas, la maison s’écroulera.
L’islam est vaste et ne se limite pas à ses piliers, tout ce qu’Allah a ordonné et interdit fait partie de l’islam !
Hadith Ibn ‘Umar et Jabir, et Abou Moussa (bukhari et muslim) : « Le musulman est celui dont les musulmans se sentent en sécurité de sa main et de sa langue »
Ne pas faire de tort aux autres fait partie de l’islam ! Si quelqu’un a des manques dans sa religion, si le manque concerne les piliers alors son islam n’est pas correct, si c’est ailleurs, son islam est toujours présent mais il est déficient selon ce qu’il a délaissé.

2.208. Ô croyants ! Entrez complètement en islam !
Il s’agit de ne pas en prendre une partie et en délaisser une autre !

Islam = istislam lillah bi tawhid, wal inqiyadou lahu bi ta’atihi, wa al bara-atou minashirki wa ahlihi
Se soumettre à Allah en appliquant Son tawhid, se soumettre à Lui dans l’obéissance, et en désavouant le shirk et ses adeptes.
Il faut unifier Allah dans l’adoration, on Lui obéit et on désavoue le shirk et ceux qui le commettent jusqu’à ce qu’ils croient en Allah seul. (déf Ibn Taymiyya et citée dans oussoul 3 par Mohammed Ibn ‘Abdelwahab).

Premier pilier = deux témoignages

Il faut absolument les deux attestations, si tu en nies une ton témoignage n’est pas accepté.
La ilaha illallah = unifier Allah dans Son adoration (ifradoullah bil ‘ibada), ne rien Lui associer
Mohammedan rassouloullah = suivre exclusivement le prophète‹ pour adorer Allah. Or combien de personnes de nos jours suivent autre chose après avoir pourtant connu le jugement du prophète !
Il faut avoir la conviction que rien ne mérite d’être adoré excepté Allah seul. Négation qui consiste à nier toutes les pseudos divinités, et attestation, qui consiste à affirmer l’adoration à Allah. La parole sous entendue dans la ilaha illa llah (la ilaha bihaqqin illallah). Le taqdir (sous entendu) ici est « bi haqqin ». Il existe des divinités adorées en dehors d’Allah mais elles sont des fausses divinités, ne méritant pas l’adoration, car elles sont elles-mêmes des créatures.
22.62. Et il en est ainsi parce que Dieu est la Vérité même, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui n’est que fausseté, et que Dieu est le Sublime et le Grand.


Je reconnais et accepte que Allah a envoyé Mohammed à tous les hommes, djinns et hommes, il faut accepter intérieurement (cœur) et extérieurement (langue) ceci.
63.1. Lorsque les hypocrites viennent te voir, ils déclarent : «Nous témoignons que tu es l’Envoyé de Dieu.» Or, Dieu sait bien que tu es Son Envoyé, et Dieu est aussi Témoin que les hypocrites ne font que mentir.

Ils mentent dans leur témoignage, ils ne disent le témoignage qu’avec la langue, ce sont les hypocrites. Ils ont pris leur serment comme un bouclier, pour se cacher, alors qu’en leurs cœurs ils sont mécréants.

Quant à celui qui atteste en son cœur que Mohammed est le messager mais refuse de l’avouer, celui-là son témoignage est refusé.
6.33. Nous savons à quel point leurs propos te chagrinent. En réalité, ce n’est pas toi qu’ils traitent de menteur, ce sont les signes de Dieu que ces iniques traitent d’imposture.

Il s’agit bien sûr de la personne qui refuse d’attester, et non pas de celle qui, sous la contrainte, ne peut pas prononcer l’attestation.
Il n’est pas suffisant de le reconnaître dans le cœur sans le prononcer, pour celui qui a la capacité de le reconnaître avec la langue. Car les juifs et les chrétiens le reconnaissaient dans leurs cœurs mais ont refusé de l’admettre avec la langue, par crainte pour leur dounya, ou par jalousie ou orgueil.

Quant à celui qui atteste mais continue à suivre son culte d’avant (chrétien), l’exemple d’un communiste Roger Garaudy, qui dit « j’ai accepté l’islam sans avoir jamais abandonné mes convictions personnelles d’antan », celui-là n’est jamais entré en islam !
Celui là n’est pas un apostat car il n’est jamais entré en islam !
28.50. S’ils ne répondent pas à ton appel, sache alors qu’ils ne font que céder à leurs passions.

S’ils n’obéissent dans aucune chose, ils sont mécréants, s’ils lui obéissent en partie, leur témoignage sera déficient selon la chose qu’ils ont abandonnée et selon leurs proportions.

Il y a aussi des quraniyyouns, qui ne croient pas en la sunna ! ceux là ont nié le Coran, eux qui prétendent le suivre ! Ils ne sont pas musulmans.
4.59. O croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d’entre vous qui détiennent le pouvoir .
8.20. O vous qui croyez ! Obéissez à Dieu et à Son Prophète ! Ne vous détournez pas de lui, quand vous l’entendez vous interpeller !
47.33. O fidèles ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et ne rendez pas vos œuvres vaines !
4.80. Celui qui obéit au Prophète obéit en fait à Dieu. Quant à ceux qui se détournent de toi, Nous ne t’avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde.
3.132. Obéissez à Dieu et au Prophète afin de bénéficier de la grâce divine !
24.54. Dis-leur : «Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète !» S’ils refusent d’obéir, le Prophète aura, au moins, assumé sa responsabilité. ہ vous d’assumer la vôtre ! Si vous lui obéissez, vous serez bien guidés.

Allah mentionne Son obéissance avec l’obéissance au prophète sas !

Le prophète sas dit « prenez garde aux choses inventées dans la religion, car toute innovation est un égarement. »
« toute action qui n’est pas dans la religion sera rejetée. »
Le témoignage que Mohammed est le messager d’Allah implique d’abandonner toute innovation.

Si quelqu’un accomplit les piliers mais ne croit pas en ce qui a été révélé à Mohammed, aux informations du domaine de l’invisible ou autre qu’il a amené, celui-là n’est pas croyant.
53.3. et il ne dit rien sous l’effet de la passion !
53.4. Ce n’est en fait qu’une révélation inspirée


Ceux qui prononcent l’attestation, puis cherchent le secours des morts, ou invoquent autre qu’Allah, ne sont pas entrés en islam, et ont détruit la signification de leur témoignage !


La salat :

Etablir la salat et non pas « prier », établir la prière, celui veut dire de l’accomplir comme l’a fait le prophète « priez comme vous m’avez vu prier ! »
Il faut aussi la prier dans le temps qu’Allah lui a désignée
4.103 car la salât est une obligation pour les croyants et elle doit avoir lieu à des moments précis.
Et non pas comme les musulmans qui viennent vivre en pays non musulmans, et font leurs prières le soir, prétendant qu’ils travaillent ! Allah nous a créés pour adorer Allah et pas pour travailler ! Le travail est un moyen pour adorer Allah ! Le travail n’est pas une adoration si à côté tu négliges l’islam ! Il devient adoration si tu le fais dans le but d’avoir les moyens d’adorer Allah, et si tu travailles dans le licite bien sûr !
Les kufars s’arrêtent bien 15 minutes pour fumer, pour aller aux toilettes, pour faire le haram mais par contre, pour adorer notre Créateur, là on n’a pas le droit !

Quand on parle à un mécréant de musulmans, il pense au terrorisme ! Ils ne pensent pas à la prière parce que les musulmans eux-mêmes n’y attachent pas d’importance ! Nous ne devons pas avoir honte de prier.
(bukhari et muslim, ibn mass’oud) « quelle est la meilleure œuvre ? » « la prière en son temps. »

Parmi l’accomplissement de la prière, il y a la concentration, l’humilité, (al khushu’)
Celui qui fait les gestes, dit les paroles nécessaires mais pense à autre chose, et son cœur est ailleurs, celui-là n’obtient que la part de sa prière lors de laquelle il était concentré et son cœur était présent.
23.1. Bienheureux, en vérité, sont les croyants
23.2. qui prient avec humilité
2.45 Sans doute la salât est une lourde tâche, mais pas pour les humbles


La prière est facilitée pour ceux qui sont humbles en prière (khâshi’ines)
Le khushu’ est l’âme de la prière, une prière sans cela est comme un corps sans âme. La prière en apparence est valable, on ne lui demande pas de recommencer sa prière, mais il n’aura aucune récompense.
Il ne faut pas non plus mettre toute son attention à la concentration et négliger les règles et la sunna à appliquer lors de la prière.
Il faut mettre de l’importance dans les deux.

Prier à la mosquée en groupe est inclus dans le fait d’accomplir la prière. Chaque homme capable doit prier en groupe, Ibn Majah, Ibn Hibban, Al Hakim : « Celui qui a entendu l’appel et qui n’y a pas répondu, pas de prière pour lui excepté s’il a une excuse ! »
Si chaque personne priait là où elle est, pourquoi l’appel à la prière serait-il légiféré ? Pourquoi dit-on « hayya ‘ala l salat, hayya ‘ala l falah » alors ?
Excepté bien sûr pour celui qui habite là où il n’y a pas de jama’a. Celui qui est en bonne santé, a une mosquée, entend l’appel, est en sécurité, n’a aucune excuse pour ne pas prier en jama’a.


La zakat

Obligation qu’ALLAH a imposée dans le bien des gens qui ont de la richesse, les pauvres ont un droit dans l’argent des riches.
51 et dans leurs biens, il y avait un droit au mendiant et au déshérité. (19)
70 et sur les biens desquels il y a un droit bien déterminé [la Zakāt] (24) pour le mendiant et le déshérité; (25)


Il s’agit d’un droit obligatoire, et non pas seulement recommandé. Il faut avoir une certaine somme d’argent non utilisée depuis une année, et tu dois en préserver 2 ;5% et la donner à une certaine catégorie de personnes :
9- Les Ṣadaqāts ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’Islam), l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’est un décret d’Allah! Et Allah est Omniscient et Sage.(60)

Ce n’est pas pour aider une mosquée, ou à construire un hôpital etc..
Tu donnes sur argent, or, monnaie, céréales, fruits secs, le bétail, les marchandises d’un magasin, trésor.
En plus de ça, on peut faire des aumônes n’importe quand, à n’importe qui etc…
Allah accepte la zakat de celui qui la donne de bon cœur. Celui qui refuse de la donner et nie son obligation est mécréant. Ainsi, celui qui nie une chose ordonnée par Allah ou Son prophète‹ sans être ignorant, est mécréant.
Celui qui refuse de la donner par avarice, sans la renier, le dirigeant musulman doit prendre la zakat de force et lui donner une punition.
Par contre, si cette personne a un groupe armé qui le suit, ce groupe refuse de payer la zakat, dans ce cas on peut les combattre jusqu’à ce qu’ils payent la zakat, mais bien sûr c’est le gouverneur qui doit réunir une armée pour les combattre.
Comme Abou Bakr a combattu ceux qui refusaient de payer la zakat après la mort du prophète sas.
Omar lui a dit « comment tu les combats alors que le prophète sas a dit qu’il a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent la ilaha illah et s’ils le disent, leur sang sera protégé ? »
Abou Bakr dit « wallah je continuerai à combattre ceux qui séparent la prière de la zakat. »
Omar « j’ai vu qu’ALLAH lui avait ouvert la poitrine au sujet du combat et j’ai su que c t la vérité. »
Abou Bakr « s’ils refusaient de me donner une corde qu’ils donnaient au prophète= sas, je les combattrais ! »

Il n’y a pas de liberté de religion, il faut appliquer ce qu’ALLAH a demandé et appeler les autres à cela, et leur imposer de rester dans les limites d’Allah.
Celui qui refuse de prier (sans forcément la nier !), on doit l’appeler à se repentir et s’il refuse toujours d’accomplir la prière, on doit l’exécuter. Il y a une divergence sur le fait qu’il soit mécréant, mais ils sont ok à l’unanimité qu’il faut l’exécuter même s’ils divergent à savoir comment le tuer.
Le jeûne de Ramadhan

« quiconque est témoin de ce mois, qu’il jeûne »
Il est donc obligatoire de jeûner ce mois
Celui qui est en voyage ou malade, sont excusés. Une fois guéri, le malade rattrapera son jeûne.
Quant à celui qui a une maladie incurable, il est excusé et il devra nourrir un pauvre pour les jours manqués.
(parenthèse du frère) Quant à la femme enceinte ou celle qui allaite, si elle craint pour son bébé ou pour elle, elle rattrapera les jours par la suite, d’autres ont dit qu’elle doit nourrir un pauvre. Le frère est convaincu par la position de ‘abdullah ibn Abbas et Ibn Mas’oud, qui disent qu’elle ne doit pas rattraper, mais elle nourrit un pauvre seulement.

Le hajj


En linguistique hajj = l’intention
En chari’a= avoir l’intention et se diriger vers la Ka’ba, maison construite par Ibrahim pour l’adoration d’Allah.
Celui qui fait le hajj ailleurs son hajj n’est évidemment pas valable.
Dans certains pays, ceux qui n’ont pas beaucoup d’argent, font ce qu’ils appellent le hajj des pauvres, dans un endroit où est enterré un wali (saint soit disant), et ils tournent autour de sa tombe !! Ils sacrifient un animal, ils boivent de l’eau proche de cette tombe pensant qu’elle est bénie ! Tout cela est du shirk akbar, qui fait sortir de l’islam, et personne ne les en avertit !

Le hajj se fait dans des mois spéciaux
2. Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel(1), point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence! (197)

Pour celui qui en a les moyens :
On doit avoir de l’argent pour aller au hajj, et laisser sufisamment d’argent à ceux qui sont sous notre charge pour qu’ils vivent jusqu’à notre retour. Ca demande aussi un voyage parfois long et dur, voilà pourquoi la capacité est une condition. La femme doit avoir un moharam aussi.
Capacité physique, économique. Celui qui a l’argent mais pas la capacité physique peut mandater quelqu’un de faire le hajj pour lui.
Celui qui a toutes les capacités mais retarde le hajj a fait un péché.
Tu trouves des musulmans qui viennent au bled chaque année, font des cadeaux à leur famille, mais ne font pas le hajj !
Des tablighs aussi font le khourouj et négligent l’obligation du hajj.
Hadith Abou Horayra : « O hommes, ALLAH vous a rendu obligatoire le hajj, alors faites le hajj ! » « est-ce chaque année ô messager d’Allah ? » Le prophète n’a pas répondu, l’homme a demandé trois fois et le prophète‹ a dit « si j’avais dit oui, cela serait devenu obligatoire et vous n’en seriez pas capables ! »

Avec le hajj vient la ‘omra, qui est aussi obligatoire.

Les piliers de la foi :

Ce sont des choses que l’on croit avec le cœur, qui sont à l’intérieur de nous-mêmes, alors que les piliers de l’islam sont apparents.
Al imân (linguistique) : Reconnaître avec fermeté et conviction la véracité de quelque chose
Déf chari’= parole ac langue, croyance dans le cœur et action avec le corps qui augmente ac les bonnes œuvres et diminue avec les péchés.
Les gens limitent souvent la foi à quelque chose qui est uniquement situé dans le cœur.
Les murji-as disent que la foi n’est que ce qui est dans le cœur. Tu crois que l’islam est vrai, c’est bon, même si tu le prononces pas ni rien.
Celui qui n’applique pas ce qu’induit la foi dans les actes sans excuse, même s’il dit qu’il est croyant, n’est pas considéré comme croyant !
ALLAH mentionne la foi et les actes ensemble « al ladhinna amanou wa ‘amilou assalihat »
8. Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. (2) Ceux qui accomplissent la Ṣalāt et qui dépensent [dans le sentier d’Allah] de ce que Nous leur avons attribué. (3) Ceux-là sont, en toute vérité les croyants: à eux des degrés (élevés) auprès de leur Seigneur, ainsi qu’un pardon et une dotation généreuse. (4)

La foi compte plus de 70 shu’bas (branches), la meilleure c’est la ilaha ilallah, la plus basse est d’enlever un obstacle du chemin, et la pudeur en est une.

Ceci prouve que la foi est une croyance, parole et actes. La ilaha illah = parole
Enlever obstacle = actions
Pudeur = cœur
Preuve donc que la foi comprend les trois aspects.
Celui qui abandonne totalement les actions alors qu’il en a la capacité, il n’est pas croyant. Mais ceux qui abandonnent quelques actions, celui-là peut être mécréant ou pas, selon ce qu’il a délaissé (prière etc..).

Cet islam apparent doit être accompagné de la foi du cœur, celui qui a l’islam apparent mais pas dans le cœur est un hypocrite, car les hypocrites ont pratiqué les piliers de l’islam mais n’avait pas de foi dans le cœur.
De même les gens qui disent qu’ils croient, qu’ils veulent apprendre, ils restent pendant des mois comme ça , ils prient, jeûnent mais n’ont pas encore dit la shahada.
Non !
Les juifs et chrétiens croyaient dans lerur cœur que Mohhamed était prophète mais ne le disent pas.
Abou Talib disait dans un poème : « j’ai su que la religion de Mohammed était la meilleure du monde, mais si ce n’était la crainte de me faire insulter par mon peuple, tu m’aurais vu dire cela ouvertement et à tout le monde. » mais il craignait le blâme pour avoir abandonné la religion de son père.
Le fait qu’il ait reconnu dans son cœur que le messager était vrai, cela ne peut pas le sauver.

Les martyrs sont dans des corps d’oiseaux verts au Paradis et vont se poser sur des lanternes près du Trône d’Allah, et ils Lui demandent de revenir sur terre pour mourir encore martyr, ceci jusqu’au jour de la résurrection.

La base de la foi est de six piliers, tout le reste des actions qu’on fait sont bâtis sur ces piliers. Porter le hijab, laisser pousser la barbe sont des choses qui font partie de la foi et viennent compléter celle-ci et la parfaire.
Croire en Allah :
Tu crois qu’Allah est unique et ne partage son royaume à personne, il est le seul en droit d’être adoré et le seul à posséder les plus beaux noms et les attributs de perfection.
Tawhid ar rububiya, al uluhiya, al asma- wa ssifat. Il faut absolument les trois croyances.

:roseee:


Dernière édition par Oum-Jounayd~Amatul-Wakil le Mer 3 Mar - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amatul-Wakil
Fondatrice


Nombre de messages : 4020
Localisation : Tanger
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Oui
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Mer 3 Mar - 10:50



Suite du second hadith
Foi aux anges

Singulier = malak
Il y a des anges qui s’occupent ds végétations, d’autres de sonner dans la trompe etc..
Il y en a qui écrivent la subsistance etc.. ; du fœtus, d’autres qui écrivent nos œuvres.

2.97. Dis à qui se déclare ennemi de Gabriel que c’est lui qui, sur ordre de Dieu, a déposé progressivement dans ton cœur le Coran qui confirme les Écritures antérieures et qui constitue en même temps un guide et une bonne nouvelle pour les fidèles.

2.98. Que ceux qui s’érigent en ennemis de Dieu, de Ses anges, de Ses prophètes, de Gabriel et de Michaël sachent bien que Dieu sera toujours l’ennemi des négateurs.

43.19. Et ils firent des anges, qui sont les serviteurs du Miséricordieux, des êtres féminins. ةtaient-ils témoins de leur création? Leur témoignage sera consigné et ils auront à en répondre.

52.39. Dieu aurait-Il, Lui, des filles, tandis que vous, vous auriez des garçons?



La foi en les livres envoyés

Tu crois qu’Allah a révélé à Ses envoyés des livres, ces livres contiennent Sa parole. Il les a fait descendre sur Ses messagers pour clarifier la vérité et dénoncer le faux et guider les hommes. Ces livres sont très nombreux et personne sauf Allah ne connaît leur nombre.
Parmi les livres mentionnés, il y a at Tawrat, à Moise, az Zabour, à Daoud, al Injil, révélé à ‘Issa, les souhouf d’Ibrahim et de Moussa, et bien sûr le Coran.
Il faut croire en ces livres-là ainsi qu’en ceux qui ne sont pas mentionnés.
Le Coran a le dessus sur ce qui a été révélé auparavant.

La foi en les envoyés

Nous croyons en les envoyés d’Allah, des premiers aux derniers, ceux dont nous connaissons les noms et ceux dont nous ne connaissons pas les noms.
Les hadiths mentionnant un nombre spécifique de messagers ne sont pas authentiques.

4.150. Ceux qui nient Dieu et Ses prophètes, qui tentent de séparer Dieu de Ses messagers en disant : «Nous croyons aux uns et rejetons les autres», voulant ainsi se réserver une voie intermédiaire ,
4.151. ceux-là sont les véritables impies, et c’est à ces impies que Nous avons réservé un châtiment avilissant.


Celui qui renie un seul messager les a tous reniés.
Adam est le premier prophète, et Nouh est le premier messager.
Les autres messagers étaient envoyés pour une période spécifique, il n’y a que Mohammed qui a reçu une révélation s’appliquant jusqu’à la fin des temps.

La foi au jour dernier

Le jour dernier car il n’y a pas d’autre jour après cela. Qiyama car les gens seront ressuscités et se tiendront debout.
Ce jour a de nombreux noms, ce qui montre son importance.
Il ne suffit pas de croire en ce jour, il faut en être certain et il faut s’y préparer et faire des bonnes œuvres (al isti’dad) et te repentir des péchés passés.
On ne peut pas dire de quelqu’un qui fait du mal sans arrêt qu’il a un bon cœur !
Ce jour-là, les gens se verront les uns les autres, ils se regarderont. Ce jour-là, l’homme le plus riche au monde ne pourra rien faire pour être sauvé. Rien ne peut te sauver si ce n’est d’avoir délaissé sur terre les mauvaises actions et avoir fait les bonnes œuvres.
64.7. Les dénégateurs prétendent qu’ils ne seront jamais ressuscités. Dis-leur : «Bien au contraire ! Par mon Seigneur, vous serez bel et bien ressuscités ! Et vos agissements vous seront bel et bien rappelés ! C’est une chose si aisée pour le Seigneur !»

Allah ordonne à Son messager de jurer ;

45.24. Ils disent : «Il n’y a d’autre vie pour nous que celle d’ici-bas. Nous mourons et nous vivons, et seul le temps nous fait périr.» Mais ils ne possèdent aucune preuve pour étayer ce qu’ils avancent, se contentant d’émettre de simples conjectures.

Celui qui est capable d’avoir créé une première fois les hommes est certes capable de les recréer !

Celui qui a tué 100 000 personnes et a fait tous les péchés interdits en sachant que ce sont des péchés, mais n’a fait aucune idolâtrie, Allah peut choisir de le pardonner ou le chatier, mais il n’entrera pas tjs en Enfer.
Au contraire d’une personne qui a associé à Allah sans se repentir, et qui n’a jamais fait aucun autre mal que cela, celle-là sera en Enfer éternellement, car ses bonnes œuvres ne compteront pas.


S’il n’y avait pas de vie après la mort, c’est comme si Allah avait créé le monde en vain ! Il ne servirait à rien de faire le bien ou le mal, puisque tout le monde aurait le même sort ! Ceci est une injustice ! et Allah en est exempt bien sûr.
On voit parfois des croyants qui meurent dans la tristesse etc.. Allah va faire en sorte qu’ils soient récompensés pour ses actions dans l’au-delà !

Il y a le petit jour dernier (mort) et le grand jour dernier (quand ce monde sera détruit).
Premier contact ac le monde de l’au-delà, quand on te met dans la tombe et on commence à mettre de la terre par-dessus le trou.
Puis les anges viennent l’interroger : qui est ton seigneur, ta religion, ton prophète ?
Mais nous ne verrons pas ces anges. Si l’on répond juste, Allah ordonne d’élargir notre tombe et d’ouvrir une porte du Paradis, et du parfum du Paradis entrera dans la tombe.
Le croyant a hâte que le jugement arrive car il a un avant goût de ce qui l’attend dans l’au-delà.
Sa tombe devient comme un jardin, mais nous ne pouvons pas voir de telles choses.
C’est une autre réalité.
Quant au mécréant, sa tombe se rétrécit jusqu’à ce que ses côtes s’entremêlent, et le mécréant demandera à ce que le jugement ne vienne pas ! car ce qui suit sera pire encore.
14.27. Dieu affermit ainsi les croyants par de fermes propos dans la vie présente et dans la vie future, et Il égare les méchants, car Sa volonté doit toujours s’accomplir.

Les aqlaniyouns rejettent des hadiths sahihs parce que selon eux ils ne sont pas logiques !
Le prophète‹ a ordonné de tuer un lézard car celui-là soufflait sur le feu d’Ibrahim pour l’attiser. Un ignorant parmi les aqlaniyouns riait de ce hadith !


Attention au livre de Maurice Bucaille ! (Bible, Coran et Science) Il rejette des choses graves : comme le souffle de l’enfer lors de la canicule d’été et du grand froid de l’hiver. Il rejette ses ahadiths et y préfère sa raison ! Il se base sur la logique pour rejetter des ahadiths authentiques. Voie de ceux qui suivent les mu’tazilas !
Ils rejettent les règles de l’héritage parce que selon eux, à notre époque ce n’est pas pareil.

Les croyants ensuite ne sortiront plus du Paradis et les mécréants de l’Enfer. L’au-delà commence à partir de la mort, soit le châtiment ou les délices de la tombe.

0.39. O mon peuple ! La vie de ce monde n’est que jouissance éphémère. Seule la vie future constitue la demeure éternelle.

Parmi la foi en l’au-delà, la foi en ce qu’Allah va ressusciter les corps des tombes et les recréer comme la première fois. Israfil soufflera dans la trompe et au deuxième coup, les âmes vont sortir et chacun entrera dans son corps.
Puis on leur ordonnera de se diriger vers le lieu de rassemblement. Du premier homme jusqu’au dernier, tous seront rassemblés dans un seul et même endroit, nus, comme ils étaient (non circoncis).
Ils attendront pendant un jour de 50 000 ans debout ! Pour le croyant ce sera facile tandis que ce sera très difficile pour le mécréant !
25.26. ce jour-là, la vraie royauté appartiendra au Tout-Clément , et ce sera pour les négateurs un jour terrifiant.

Certains entreront au Paradis sans comptes à rendre ni châtiment, et d’autres seront jugés mais leurs comptes sera facile. D’autres seront questionnés et seront châtiés, c’est le jugement difficile.
Il y aura une vraie balance, à deux plateaux, dans laquelle on met les hassanats et les sayiats.
Il faut croire à la balance, et ne pas dire que c’est une métaphore pour faire allusion à la justice ! Il ne faut pas nier la balance.

Il y a des choses que la raison ne peut pas atteindre, comme les choses invisibles. La raison s’arrête là où tes cinq sens s’arrêtent !

Allah nous remettra ensuite les pages dans lesquelles sont consignées nos actions ;
Celui qui a son livre dans la main droite se réjouira.
Les gens passeront sur le pont à une vitesse qui dépend de leurs bonnes œuvres, de la vitesse avec laquelle ils ont accepté d’obéir à Allah.
Ceux qui appliquent tout de suite ce qu’ils ont appris, passeront comme l’éclair.
Il y en a qui ne passeront pas le pont, et seront pris par des crochets et tomberont dans l’enfer.

19.68. Par ton Seigneur, Nous rassemblerons les humains et les démons et Nous les mettrons à genoux autour de l’Enfer ,

19.69. puis Nous séparerons, de chaque groupe, ceux qui auront été les plus hostiles au Miséricordieux,

19.70. car Nous connaissons mieux que quiconque ceux qui méritent le plus d’y être brûlés.

19.71. Et il n’est pas un seul de vous qui ne doive aborder l’Enfer. C’est là un arrêt irrévocable de ton Seigneur.

19.72. Nous sauverons ensuite ceux qui auront vécu dans la piété et y abandonnerons, agenouillés, les injustes

Au jour de la résurrection seront jugés puis Allah les fait devenir de la poussière, et les non croyants verront ça et diront « ya laytani kountou tourâba » (an Naba, dernier verset) Ils souhaiteraient être de la poussière eux aussi.
Avant d’entrer au Paradis, chaque croyant réglera les comptes qu’il aura avec d’autres.

La foi en al qadha wa al qadar

Al qadar est le secret d’Allah. ‘ne parlez pas de la prédestination car elle est le secret d’Allah ‘ (hadith)
La plume a écrit le destin de toute chose, dans les Tables préservées 50 000 ans avant la création de la terre.
54.49. En vérité, Nous avons donné une juste proportion à tout ce que Nous avons créé.
57.22. Aucun malheur ne s’abat sur la Terre ou sur vos propres personnes qui ne figure déjà dans un Livre, avant même que Nous le fassions survenir. Et c’est une chose si aisée pour le Seigneur.


La foi en la prédestination comporte quatre choses :

Croire qu’Allah est Omniscient et a la science éternelle de toute chose, qui enveloppe toute chose.
Croire qu’Allah a écrit dans les Tables Préservées tout ce qui allait exister jusqu’au jour de la résurrection
Croire qu’Allah la volonté et tout ce qu’Il veut se produit, et ce qu’Il ne veut pas ne se produit pas.
Croire qu’Allah a créé toute chose au moment où Il l’a prédestinée, toute chose est créée dans le temps qu’Il a prédestinée pour cette chose. Il n’y d’autres créateurs que lui.
39.62. Dieu est le Créateur de toute chose et Il en est le Protecteur.
37.96. alors que c’est Dieu qui vous a créés, vous et ce que vous façonnez»


Le fait qu’ALLAH a créé l’action ne veut pas dire que c’est Lui qui fait cette action.
Il a créé l’action de quand on fait le mal ou le shirk mais ce n’est pas Lui qui le fait, et Il a créé en nous une volonté et une capacité à faire ces actions.

58.7. Ne vois-tu pas que Dieu est au courant de tout ce qui se passe dans les Cieux et sur la Terre? Il n’est point de conciliabule à trois où Il ne soit le Quatrième ni à cinq où Il ne soit le Sixième. Que le nombre des participants soit en moins ou en plus, Dieu est tout le temps avec eux, en quelque lieu où ils se trouvent. Et Il leur rappellera leurs actes, le Jour de la Résurrection, car la science de Dieu n’a point de limite.



57.22. Aucun malheur ne s’abat sur la Terre ou sur vos propres personnes qui ne figure déjà dans un Livre, avant même que Nous le fassions survenir. Et c’est une chose si aisée pour le Seigneur.
57.23. Il en est ainsi afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet d’un bien qui vous échappe ou que vous ne vous réjouissiez pas outre mesure de celui que Dieu vous accorde, car Dieu n’aime point les superbes pleins de gloriole

28.76. En vérité, Coré appartenait au peuple de Moïse , mais sa violence envers ses congénères ne connut point de limite le jour où Nous lui donnâmes tant de trésors que les clefs en étaient trop lourdes à porter pour une bande d’hommes pourtant très forts. Son peuple lui disait : «Ne te réjouis pas trop ! Dieu n’aime pas les gens pleins de gloriole.


Il ne faut pas se réjouir démesurément lorsqu’il nous arrive un bien.
Certains demandent à Allah de leur faciliter pour venir en Europe, et pensent qu’ALLAH leur accorde un bienfait s’ils réussissent à venir ici ! Ils sont dans le péché et demandent à Allah de leur faciliter le péché ! Ils se réjouissent de la vie d’ici-bas !

Il y a deux sortes de réjouissance : une blâmable quand il a de la fierté, de l’orgueil et une louable, quand il se réjouit de la grâce d’Allah et Sa miséricorde.
10.58. Dis : «C’est là une grâce et une miséricorde de Dieu dont les hommes devraient se réjouir, car elles sont bien plus précieuses que toutes les richesses qu’ils accumulent.»

C’est comme les footballeurs, ils font soujoud chukr pour remercier Allah d’un but, mais ils ne s’arrêtent pas pour prier !

Celui qui croit en la prédestination est patient et endure.
Celui qui n’y croit pas est peureux, il ne fera pas le djihad, il ne défend pas la vérité car il a peur de tout. Alors que celui qui croit en le décret et la prédestination lutte dans le chemin d’Allah, cherche la subsistance et s’en remet à Allah.
Hadith Ibn ‘Abbas, « sache que si les hommes se réunissent pour te faire un bien il ne pourra te faire que ce qu’Allah a écrit pour toi »etc…
Tu dois placer ta confiance en Allah.

Celui qui n’y croit pas aura toujours des wasâwis, se dira « si je fais ça, il va m’arriver ça » etc..
Tu ne places pas ta confiance en tes causes, tu fais les causes mais tu sais que si cette cause te fait réussir, ce ne sera que par la volonté d’Allah.

Il y a des actions involontaires : clignement d’œil, battements du cœur etc et il y a des actions volontaires, on réfléchit, on pèse le pour et le contre et on décide, ce sont des actions à nous que l’on a fait avec notre volonté et notre capacité. Si quelqu’un rejette la foi ou non, c’est lui qui le fait, et il sera puni ou récompensé.
C’est la différence entre celui qui tue une personne volontairement ou non !

Les mécréants disent « si ALLAH avait voulu, on n’aurait pas fait de shirk » ! ils essaient de justifier leur égarement par le destin ! Or Allah leur a envoyé des messagers pour leur dire d’arrêter le chirk !
Il faut distinguer la volonté d’Allah dans Sa création et Sa volonté dans Sa législation !
Tout ce qui arrive entre dans la volonté d’Allah (dans Sa création).

Les jabriyas attribuent toutes les actions à Allah, l’homme n’est qu’un instrument, ils nient les effets et les causes de l’homme et la volonté de l’homme. Ils disent qu’on est forcé, comme une plume qui vole au vent.


92.4. En vérité, il y a de profondes divergences entre les buts que vous poursuivez !

92.5. À celui donc qui est charitable et pieux,

92.6. qui ajoute foi à la bonne Parole de Dieu,

92.7. Nous faciliterons l’accès vers le bonheur ,

92.8. mais à celui qui est avare et plein de suffisance,

92.9. qui traite de mensonge la bonne Parole du Seigneur,

92.10. Nous faciliterons l’accès vers le malheur


Si tu fais le bien, c’est un signe qu’Allah t’a facilité le bien, et vice versa. Dans ce verset, il y a la réfutation des jabriyyas qui nient le fait que les hommes font des actions d’eux-mêmes.

Il faut croire qu’Allah connaît tout, passé, présent et avenir, Il l’a écrit dans la table préservée.

Celui qui renie le qadar est mécréant. Celui qui est ignorant ou suit quelqu’un aveuglément, il faut lui expliquer, si il persiste à nier alors il est mécréant.

Il ne suffit pas de dire qu’on croit au décret, il faut absolument faire les causes et les actions.

L’islam et l’imân sont deux piliers de la foi (le troisième étant al ihsan).
Différence entre al mouslimoun et al mou-minoun ?
Si on mentionne les deux, alors l’islam fera allusion aux actes extrérieurs, et al imân aux actions du cœur.
33.35. Les musulmans et les musulmanes, les croyants et les croyantes, les hommes pieux et les femmes pieuses, les hommes sincères et les femmes sincères, les hommes patients et les femmes patientes, ceux et celles qui craignent Dieu, ceux et celles qui pratiquent la charité, ceux et celles qui observent le jeûne, ceux et celles qui sont chastes, ceux et celles qui invoquent souvent le Nom du Seigneur, à tous et à toutes Dieu a réservé Son pardon et une magnifique récompense.

Si l’un d’eux est mentionné seul dans un texte, l’un entre dans l’autre, le terme va englober les deux significations ensemble. Islam tout seul ou iman tout seul = actions du cœur et extérieurs. Sans islam il n’y a pas d’iman et sans iman il n’y a pas d’islam.
Si tu as les actions extérieures sans celles du cœur = hypocrisie
Et tu ne peux pas dire avoir la foi dans le cœur mais ne pas pratiquer = contradiction
Celui qui a fait un grand péché en dehors du chirk il est tout de même mou-min mais il a une foi faible, car la foi diminue avec les péchés
8.2. car les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand le Nom de Dieu est évoqué , ceux dont la foi augmente quand Ses versets leur sont récités et qui, en tout, s’en remettent à Lui ,
74.31 Et Nous n’en avons précisé le nombre que pour jeter le trouble dans l’esprit des négateurs, fortifier la conviction des gens de l’ةcriture et renforcer la foi des croyants.


Les murji’as disent que peu importe tes péchés, ta foi est une et est tjs complète
Les khawarijs disent que si tu fais un grand péché, sans repentir, tu vas éternellement en enfer.

19.76. Dieu guidera encore mieux ceux qui se trouvent déjà sur la bonne voie, et ce sont les bonnes œuvres durables qui trouveront auprès de ton Seigneur la meilleure des récompenses et les suites les plus heureuses.


Allah fera sortir de l’enfer ceux qui ont un atome de foi, voilà la preuve que la foi peut diminuer et augmenter.
« si tu changes le mal avec le cœur », et c’est le minimum de la foi.
Hadith « la foi a 70 et quelques branches, la plus importante, dire la ilahailallah, et la plus faible est d’ôter un obstacle de la voie.

Les mu’tazilas disent que celui qui fait des gds péchés ne sont ni croyants ni mécréants, ils disent qu’il y a un degré entre les deux. Si quelqu’un meurt sans se repentir d’un gd péché, sera éternellement en enfer, comme le disent les khawarijs.

Al ihsan = la perfection dans une chose
Allah a fait tout ce qu’Il a créé à la perfection. Dire qu’on fait une action ac ishan = on la fait avec maîtrise, de façon complète et parfaite.

Al ihsan dans le rapport entre l’homme et Son créateur, c’est dans l’adoration = adorer Allah sans Lui donner de partenaire
Ihsan envers les autres = leur faisant le bien, les invitant à Allah, leur enseignant la science véridique, leur faire aumône etC..

2.195 mais agissez de la manière la plus bienfaisante et judicieuse, Dieu aime les gens bons et judicieux.

Ihsan al ‘amal = faire l’action pour qu’elle soit en accord ac la sunna, exempte de toute innovation. Si dans l’action que tu fais il y a une innovation, alors pas d’ihsan dans cette action !
«dans le Coran : Celui qui a soumis son visage à Allah (= par le tawhid) et est muhsin (suit l’exemple du messager) »

al ishan = que tu adores Allah comme si tu Le voyais. Ihsan entre le serviteur et Son seigneur, tu adores Allah avec la conviction et la foi tellement ferme, comme si tu Le voyais.
Car en effet tu n’as aucun doute au sujet de la chose que tu vois.
Ce n’est qu’au jour de la résurrection que les croyants Le verront. Moussa avait demandé à Allah de le voir, et Il a répondu ‘tu ne Me verras pas’ (= dans la vie d’ici-bas)
Ceux qui n’ont pas cru, Allah les voilera et ils ne Le verront pas
83.15. Aussi un voile sera-t-il dressé, ce jour-là, pour les empêcher de contempler la Face de leur Seigneur,

Si tu ne peux pas arriver à ce degré d’ihsan, alors adore Allah car Il te voit. Adore Le en croyant qu’Il te regarde et voit tout ce que tu fais.
Le croyant adore Allah avec foi et certitude, soit comme s’il Le voyait, soit parce que Lui le voit.
Ce n’est pas la condition pour que quelqu’un soit croyant qu’il ne fasse pas de péché, mais quand il fait un péché, il se repentit.

49.14. Les nomades affirment : «Nous croyons en Dieu !» Dis-leur : «Vous n’avez pas encore la foi ! Dites plutôt : “Nous nous sommes seulement soumis”, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs. Mais si vous obéissez à Dieu et à Son Prophète, Il ne vous lésera en rien dans vos œuvres, car Dieu est Clément et Miséricordieux.»

Ces bédouins venaient de se convertir. La foi n’est pas encore ancrée dans leurs cœurs ‘lamma yadhkoulil imânou…’


Signes de l’heure

La fin du monde est le début d’un autre monde, ce n’est pas la fin de tout, il y a l’au-delà.
La croyance en cela fait partie des piliers de la foi, il n’y a pas de doute en l’établissement de ce jour là et celui qui rejette ça a mécru.
64- Ceux qui ont mécru prétendent qu’ils ne seront point ressuscités. Dis: «Mais si! Par mon Seigneur! Vous serez très certainement ressuscités; puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est facile pour Allah». (7)

Il faut demander pardon à Allah et se préparer pour le jour dernier, il ne suffit pas de reconnaître que c’est vrai et que tu y crois.
Personne sauf Allah ne connaît le moment de l’Heure, et Il n’en a informé personne, ni Ses anges, ni Ses messagers.

79- Ils t’interrogent au sujet de l’Heure: «Quand va-t-elle jeter l’ancre(1)?» (42) Quelle [science] en as-tu pour le leur dire? (43) Son terme n’est connu que de ton Seigneur. (44) Tu n’es que l’avertisseur de celui qui la redoute. (45) Le jour où ils la verront, il leur semblera n’avoir demeuré qu’un soir ou un matin. (46)


31- La connaissance de l’Heure est auprès d’Allah; et c’est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes, Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur (34)


Il n’est permis à personne de penser qu’il peut connaître la date de l’Heure ou d’essayer de se baser sur des calculs ou autre !

Il ne fait pas partie de la sagesse de demander quand aura lieu l’Heure, la sagesse est de se demander comment on s’est préparé à cette Heure et au jugement.
Jibril et Mohammed ne connaissent pas l’Heure, ils sont égaux en cela, alors comment quelqu’un pourrait prétendre la connaître !!
2- Qu’attendent-ils sinon qu’Allah leur vienne à l’ombre des nuées de même que les Anges et que leur sort soit réglé? Et c’est à Allah que toute chose est ramenée(1). (210)

Il y a des grands signes de l’Heure et d’autres petits, et d’autres intermédiaires. Beaucoup se sont déjà produits, mais les grands signes ne sont pas encore arrivés.

La mère mettra au monde sa maîtresse, la mère sera esclave de sa fille.
Il y a plusieurs explications, à la fin des temps il y aura beaucoup d’esclavage, et si un homme a un enfant avec son esclave, l’enfant est libre alors que sa mère sera toujours esclave.
Il y a une autre explication qui semble la plus correcte, à la fin des temps il y aura bcp de mauvais comportements de la part des enfants envers des parents. L’enfant roi.

Les bédouins, nus et nus pieds, qui s’occupent des troupeaux. Nus c’est-à-dire qu’ils ont des vêtements simples, qui ne couvrent pas tout le corps parce qu’ils sont pauvres. Ils sont des nomades, ils transportent leur troupeau, et à la fin des temps ils deviendront sédentaires, s’établiront dans les villes et commenceront à construire des maisons, au début, ils vivaient avec des maisons de peaux, et à la fin des temps ils vont se concurrencer pour savoir lequel construira les plus beaux bâtiments.
Ceci se confirme aujourd’hui, les bédouins habitent dans les villes, et chacun veut faire un bâtiment plus beau dans l’apparence ou la hauteur que celui de l’autre !
Les anges ne se présentent pas aux hommes sous leur apparence réelle. Les êtres humains, ac le cinéma font des choses, imaginent des créatures qu’ils n’ont jamais vues !

Le prophète nous incite ainsi à apprendre notre religion, le musulman ne peut pas se contenter de dire qu’il est musulman, encore faut-il qu’il sache ce qu’est l’islam !

FIN

:roseee:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi   Aujourd'hui à 12:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Transcription de l'explication de certains hadiths Nawawi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam :: Nos Notes-
Sauter vers: