Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam
Assalamou 'alaykunna !
marhaban bikunna vous pouvez vous inscrire si vous êtes une femme et que vous souhaitez vous entraider avec vos soeurs dans l'apprentissage de notre belle religion !!

Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

LE FORUM EST EN MODE LECTURE ET LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES POUR UNE DURÉE INDÉTERMINÉE

Partagez | 
 

 Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Sam 26 Jan - 19:58




LECTURE 1 :



La signification des termes « LA ILAHA ILA ALLAH » :


La ilaha ila Allah est composée d’une négation La ilaha puis d’une affirmation ila Allah



La véritable signification des termes « LA ILAHA ILA ALLAH » et la plus juste est : Il n’y a pas de divinité [en droit d’être adorée] si ce n’est Allah / [Nulle divinité n’est en droit d’être adorée à part Allah]


La signification de l'attestation « La ilaha ila Allah » est : La conviction et la reconnaissance que rien n'a droit à l'adoration en dehors d'Allah, de se conformer à cela et de l'appliquer. « La ilaha » est la négation de l'adoration pour autre qu'Allah, qui qu'il soit. Et « ila Allah » est l'affirmation du droit à l'adoration pour Allah seul, et la signification de cette parole est « Il n'y a pas de vrai adoré si ce n'est Allah. »...


Quant à la partie « Il n'y a pas », elle est impérativement rattachée à un attribut supposé être « vrai », et il n'est pas permis de supposer que cet attribut soit « existant» car cela contredirait la réalité: car il existe beaucoup de choses qui sont adorées en dehors d'Allah, cela impliquerait donc que l'adoration de toute ces choses soit l'adoration d'Allah, or cela est la plus fausse des faussetés et c'est la l'idéologie des adeptes de «wahdatou al-woujoud » qui sont les plus mécréants des habitants de la terre.


Note : wahdatou Al-woujoud signifie« l'unique existence » et c'est une croyance hérétique blasphématrice répandue notamment chez les extrémistes soufis et qui consiste au fait de croire qu'Allah est la seul chose qui existe, et que tout ce qui existe est Allah... Qu'Allah nous protège, et Allah est bien au- dessus de ce que disent ces athées mécréants, qu'Allah les anéantisses.



Cette parole fut interprétée par des interprétations fausses comme :



Et toutes ces interprétations sont fausses ou incomplètes, et nous mettons en garde contre car on les trouve dans certains livres qui sont en circulation.


. Que sa signification est : Il n'y a rien qui se fait adorer si ce n'est Allah, et cela est faux, car cela veut dire que tout ce qui se fait adorer de vrai ou de faux c'est Allah, comme nous venons de le dire juste à l'instant.

. Que sa signification est : Il n'y a pas de créateur autre qu'Allah. Et cela n'est qu'une partie de la signification de cette parole, mais ce n'est pas le sens voulu, car cela n'affirme que le monothéisme dans la seigneurie et n'est pas suffisant, c'est celui qui est reconnu par les polythéistes.

. Que sa signification est : Il n'y a pas de jugement si ce n'est celui d'Allah. Et cela n'est également qu'une partie de sa signification, et ce n'est pas le sens voulu et ce n'est pas suffisant car, si on fait l'unicité d'Allah dans le jugement uniquement, et qu'on invoque autre que Lui et qu'on dévie une adoration à autre que Lui, cela n'est pas monothéiste.


L'interprétation correcte de cette phrase chez les prédécesseurs et chez les vérificateurs est: «Il n’y a pas de divinité [en droit d’être adorée] si ce n’est Allah» comme nous l'avons dit précédemment.


La signification du témoignage que Mohammad est le messager d'Allah :


C'est la reconnaissance intérieure et extérieure qu'il est le serviteur dévoué d'Allah et Son messager pour la totalité des êtres hun1ains ; et la pratique de ce qui est impliqué par cela comme obéissance à ce qu'il ordonne, et de croire en ce qu'il informe, et de s'écarter de ce qu'il a interdit et réprimé, et qu'Allah ne soit adoré que d'après ce qu'il a légiféré.


Dernière édition par Oum Amatoullah le Jeu 27 Juin - 10:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:01

LECTURE 2

Les piliers des deux attestations :


« La ilaha ila Allah » a deux piliers qui sont : La négation et l’affirmation.

Le premier pilier :

La négation, « La ilaha » (il n'y a pas de divinité) annule tous les types de polythéisme, et implique la mécréance envers tout ce qui se fait adorer en dehors d'Allah.

Le deuxième pilier:
L'affirmation, ila Allah (si ce n'est Allah) affirme qu'il n'y a qu'Allah qui soit en droit d'être adoré, et cela implique la pratique de cela. Et le sens de ces deux piliers sont venu dans de nombreux versets, comme par exemple, Sa parole ta’ala : « Donc, quiconque mécroit au tâghoût tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient » (Sourate 2, verset 256)

Sa parole Donc, quiconque mécroit au tâghoût signifie le premier pilier qui est « La ilaha » (il n'y a pas de divinité) et Sa parole tandis qu'il croit en Allah signifie le deuxième pilier« ila Allah » (si ce n'est Allah).

Et aussi dans Sa parole au sujet d'Ibrahim 'alayhi Salam « Et lorsqu 'Abraham dit à son père et à son peuple: « Je désavoue totalement ce que vous' adorez, A l'exception de Celui qui m’a créé » (Sourate 43 versets 26,27)
Sa parole « Je désavoue totalement ce que vous adorez » signifie la négation dans le premier pilier, et Sa parole « à l'exception de Celui qui m’a créé » signifie l'affirmation dans le deuxième pilier.

Les piliers du témoignage que Mohammad est le messager d'Allah :


Il a deux piliers qui sont notre parole« Son dévoué et Son messager» ('abdouhou wa rasoûlouh), qui nient l'exagération et la négligence dans son droit (paix et bénédictions d’Allah sur lui), il est donc le dévoué d' Allah et Son messager, et il est le plus parfait de la création dans ces deux nobles qualités. La signification du mot « dévoué » ici est: Le serviteur, adorateur, c'est-à-dire qu'il est un être humain créé de la même chose que les autres êtres humains, il lui arrive ce qu'il leurs arrive. Comme Allah ‘aza oua jal l'a dit : Dis: « Je suis en fait un être humain comme vous » (sourate 18, verset 110) et il s'acquitta (paix et bénédictions d’Allah sur lui) de son statut d'adorateur, et Allah lui en fit l'éloge, Allah dit : « Allah ne suffit-Il pas à Son esclave » (comme soutien ?) (Sourate 39, verset 36). « Louange à Allah qui a fait descendre sur Son serviteur (Mohammad) le Livre » (sourate 18, verset 1), « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit,fit voyager Son serviteur (Mohammad), de la Mosquée Al Haram à la Mosquée AI-Aqsa ») (sourate 1.7, verset 1).

La signification de « Messager » (Rassoûl) est: l'envoyé vers la totalité des êtres humains avec le prêche (pour les appeler) à Allah, annonciateur et avertisseur. Et dans le fait de lui témoigner ses deux qualités, il y a la négation de l'exagération et de la négligence dans son droit (paix et bénédictions d’Allah sur lui), car beaucoup de ceux qui se prétendent de sa communauté exagèrent dans son droit et agissent envers lui avec extrémisme, au point qu'ils l'élèvent du statut de serviteur dévoué au statut d'adoré en dehors d'Allah, en lui demandant nos besoins et en lui demandant de dissiper nos angoisses. Et une autre partie ont renié son message, et ont été négligents dans son suivit, en se basant sur leurs opinions et des propos qui s'opposent à ce avec quoi il est venu, et se sont égaré dans l'interprétation de ses annonces et jugements.



Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 19 Mar - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:01

LECTURE 3

Les conditions des deux attestations :


* Les conditions de « La ilaha ila Allah : Il y a sept conditions impératives dans l'attestation qu'il n'y a de vraie divinité qu'Allah, qui ne profite pas à celui qui la prononce sans les rassembler, ces conditions sont, en résumé :


- La science, qui est le contraire de l'ignorance.

- La certitude, qui est le contraire du doute.

- L'acceptation, qui est le contraire du refus.

- La dévotion, qui est le contraire du délaissement.

- La pureté du culte, qui est le contraire du polythéisme.

- La sincérité, qui est le contraire du mensonge.

- L'amour, qui est le contraire de son opposé, qu'est la haine (détestation).

Et ces conditions de façon détaillées sont les suivantes :

- La science, c'est à dire savoir sa signification, et ce que l'ont veut dire par elle, comme négation et affirmation, qui est le contraire de l'ignorance de cela.

Allah ta’ala a dit: « à l'exception de cela qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause » (Sourate 43. verset 86). Cela veut dire: ceux qui auront témoigné qu'il n'y a de divinité qu'Allah en pleine connaissance de cause dans leurs cœurs de ce que prononcent leurs langues, car s’il la prononce sans savoir sa signification, cela ne lui est pas profitable, car il n'a pas conviction en ce qu'elle indique.


- La certitude, de telle manière que celui qui la dit soit certain de ce qu'elle indique, car s'il la dit en doutant de ce qu'elle indique, cela ne lui est pas profitable. Allah a dit: « Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Allah et en Son messager, qui par la suite ne doutent point » (Sourate 49, verset 15).

S'il doutait, il serait alors un hypocrite. Et le prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), a dit « Annonce le paradis à quiconque tu rencontreras derrière ce mur, et qui atteste qu'il n'y a de divinité qu'Allah en en étant certain dans son cœur » (rapporté par Al Boukhari)


- L'acceptation de ce qu'implique cette parole comme adoration d'Allah unique, et l'abandon de l'adoration d'autre que Lui, car quiconque la dit sans accepter cela, et s'en s'y conformer, alors il est comme ceux sur qui Allah a dit « Quand on leur disait: «Point de divinité à part Allah», ils se gonflaient d'orgueil, ۞et disaient: «Allons-nous' abandonner nos divinités pour un poète fou?» (Sourate 37, versets 35, 36)

Et cela est comparable au cas des adorateurs de tombes de nos jours, certes ils disent « Il n'y a de divinité qu'Allah »mais ils n'abandonnent pas l'adoration des tombes, ils n'acceptent donc pas la signification de « il n'y a de divinités qu'Allah ».


- La dévotion à ce qu'indique cette parole, Allah a dit : « Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s'accroche réellement à l'anse la plus ferme. » (Sourate 31, verset 22). L'anse la plus ferme, c'est «La ilaha ila Allah ». La signification de « Et quiconque soumet son être » est: se dévoue à Allah en Lui rendant un culte pur.

- La sincérité, et c'est le fait qu'il dise cette parole sincèrement dans son cœur, car s'il la dit de sa langue sans être sincère dans son cœur, c'est un hypocrite menteur, Allah ta’ala a dit « Parmi les gens, il y' a ceux qui disent : « Nous Croyions en Allah et au Jour dernier ! Tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. ۞. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants, mais ils ne trompent qu'eux-mêmes, et ils ne s'en rendent pas compte. ۞. Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti » (Sourate 2, versets 8- 10)

- La pureté du culte, qui est le fait de purifier les actes de toutes les impuretés du polythéisme, de telle manière qu'il la prononce sans aucune convoitise pour ce bas monde, pas pour être vu par les gens, ni pour être entendu, en se basant sur le hadith authentique, du hadith de 'Outbân : « Allah a certes interdit à l'enter celui qui dit « La ilaha ila Allah» ne désirant par cela que le visage d'Allah. » (Rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

- L'amour de cette parole, et de ce qu'elle indique, et pour ses adeptes pratiquants ce qu'elle implique, Allah ta’ala a dit « Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants ont les plus ardent en l 'amour d’Allah» (Sourate 2, verset 165).

Les adeptes de « La ilaha il Allah» aime Allah d'un amour pur, et les adeptes du polythéisme aiment Allah, et aiment autre que Lui avec Lui, et cela contredit l'implication de « il n'y a de divinité qu'Allah. »

* Les conditions du témoignage que Mohammad est le messager d'Allah sont :

- Reconnaître son message, et en avoir conviction intérieurement, dans son cœur.

- La prononcer, et le reconnaître extérieurement de sa langue.

- Le suivre en pratiquant ce qui est venu avec lui comme vérité, et en abandonnant ce qu'il a interdit comme faussetés.

- Le croire dans ce qu'il informe comme évènements inconnus du passé et du futur.

- L'aimer plus que soi-même, que les biens, les parents, les enfants, et toute l'humanité.

- Donner priorité à sa parole sur la parole de quiconque; et pratiquer sa Sounna.


Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 19 Mar - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:02

LECTURE 4

Les implications des deux attestations :


a) Les implications de l'attestation qu'il n'y a de divinité qu'Allah: c'est l'abandon de l'adoration d'autre qu'Allah pour tout ce qui se fait adorer, ce qui est indiqué par la négation, qui est notre parole « il n'y a de divinité », et l'adoration d'Allah uniquement, sans Lui associer, qui est indiqué par l'affirmation qui est notre parole « ila Allah », car beaucoup de ceux qui la prononcent s'opposent à ses implications, ils affirment la divinité qui est niées pour les créatures, les tombes, les choses visibles, les tawaghît*, les arbres, les pierres.

Notes : « Tawaghît» en arabe est le pluriel du mot « tâghoût », c'est un mot qui désigne tout ce dans quoi l'homme dépasse ses limites envers ce qu'il adore, ce qu'il suit ou ce à quoi il obéit, comme par exemple:

- Satan
- Celui qui se fait adorer en dehors d'Allah et qui en est satisfait
- Les sorciers et ceux qui prétendent connaître l’inconnu
- Celui qui juge par autre que la loi d'Allah
- Tout ce qui contredit la loi islamique


b) Les implications du témoignage que Mohammad est le messager d'Allah:

C'est de lui obéir dans ce qu'il ordonne, le croire dans ce qu'il informe, abandonner ce qu'il interdit, se contenter de pratiquer sa Sounna, et abandonner ce qui est autre que cela comme hérésies et nouveautés* et donner priorité à sa parole sur la parole de tout autre.


Note: Le sens voulu de nouveauté ici est nouveauté dans le domaine religieux, de vouer à Allah de nouveaux cultes que le messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), n'a jamais enseignés, et que les compagnons n'ont jamais pratiqués. Quant aux nouveautés dans le domaine mondain, il n'y a aucun mal à les utiliser tant qu'elles n'amènent pas à faire ce que l'islam a interdit.


Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 19 Mar - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:02

LECTURE 5

Ce qui annule les deux attestations :


Ce sont les annulations de l'islam, car les deux attestations sont ce qui fait rentrer l'individu dans l'islam en les prononçant, et leur prononciation est la reconnaissance de ce qu'elles indiquent, s'y conformer et s'acquitter de ce qu'elles impliquent, et en appliquant les lois de l'islam. Lorsqu'il abandonne ce conformisme, il annule alors le pacte qu'il a fait en prononçant les deux attestations.

Les choses qui annulent l'islam sont nombreuses, et les savants de jurisprudence ont écrit des chapitres exclusivement réservés à cela dans leurs livres, qu'ils appellent « Chapitre de l'apostasie », et les plus importantes d'entre ces annulations sont au nombre de dix, qu'a cité Sheikh Al Islam Mohammad Ibn ‘Abdel Wahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans sa parole:

- La première : Le polythéisme dans l'adoration d'Allah 'aza oua djal.
Allah ta’ala a dit: « Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui associe. A part cela, Il pardonne à qui Il veut » (Sourate 4, verset 48)

Et Allah dit : « Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis', et son rejuge sera le Feu. Les injustes n'ont pas de secoureurs » (sourate 5, verset 72)

Et cela comprend le fait d'égorger un animal en sacrifice pour un autre qu'Allah, comme par exemple celui qui sacrifierait pour un djinn ou un tombeau.

- La deuxième : Celui qui met des intermédiaires entre lui et Allah qu'il invoque, leur demande l'intercession, et en qui il place sa confiance, devient par cela mécréant selon l'unanimité.

- La troisième : Celui qui ne considère pas les polythéistes mécréants ou doute de leur mécréance ou authentifie leur doctrine" devient mécréant.

- La quatrième : Celui qui a la conviction qu'une guidée" autre que celle du prophète - paix et bénédictions d’Allah sur lui - est plus parfaite que la sienne, ou qu'un jugement autre que le sien est meilleur, comme ceux qui préfèrent le jugement des tawaghît au jugement du messager et préfèrent juger par les lois humaines que par les lois de l'islam.

- La cinquième : Celui qui déteste une chose venue du messager d'Allah est un mécréant, et même s'il la met en application.

- La sixième : Celui qui se moque d'une chose faisant partie de la religion, ou de la récompense d’Allah ou du châtiment est un mécréant, cela est prouvé par les versets « Dis: Etait-ce d'Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes certes devenu mécréant après avoir cru » (sourate 9, verset 65-66)

- La septième : La sorcellerie, qui inclut le Sarf et le 'Atf, (afin qu'il ait pour but de faire ce qui écarte l'homme de l'amour envers sa femme, ou de faire ce qui la rend amoureuse de lui) celui qui la pratique ou l'agréée est un mécréant, et cela est prouvé par le verset « mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, sans qu'ils' n'aient dit d'abord: « Nous' ne sommes rien qu'une tentation: ne sois pas' mécréant ! » (Sourate 2, verset 102)

- La huitième : Secourir les polythéistes et les aider contre les musulmans, cela est prouvé par le verset « Ô croyants, ne prenez pas pour allié les juifs et les chrétiens, ils sont alliés Ies uns aux autres, Et quiconque d'entre vous les prend pour allié est alors un des leurs, certes Allah ne guide pas les gens injustes » (Sourate 5, verset 51)

- La neuvième : Celui qui croit au fait que certaines personnes peuvent sortir de la législation islamique de Mohammad le messager d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui), de la même manière qu'Al Khadir pouvait sortir de la législation de Moussa (Moïse) 'alayhi Salam, est un mécréant.

Et je dis: C'est ce que croient les extrémistes soufis, qu'ils atteignent des niveaux où ils n'ont pas besoin de suivre le messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

- La dixième : Se détourner de la religion d'Allah, ne pas l'apprendre ni la pratiquer, et cela est prouvé par les versets « Ceux qui ont mécru détournent de ce dont ils ont été avertis » (Sourate 46, verset 3) – « Qui est plus injuste que celui à qui les versets d’Allah sont rappelés et qui ensuite s'en détourne ? Nous nous vengerons certes des criminels »(Sourate 32 1 verset 22).


Sheikh Mohammad Ibn 'Abdel Wahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :« Et il n'y a aucune différence concernant ces annulations de l'islam, entre celui qui les commet pour plaisanter, sérieusement ou par peur, seul celui qui y est contraint est excusé. Chacune de ces annulations fait partie des choses les plus dangereuses, et les plus commises. Il faut donc que le musulman y prenne garde et qu'il en ait peur pour lui-même. Nous cherchons protection auprès d'Allah contre les causes de Sa colère et la douleur de Son châtiment. »

Source : Cette traduction est tirée du livre L'Unicité Divine - ‘Aquida At-Tawhid -
Sheikh Salih Ibn Abd Allah Fawzân Al Fawzân (Qu'Allah le préserve)
Traduction rapprochée : - l’équipe www.assounnah.com -
revue et corrigée par : AbuKhadidja Al Djazairy



http://www.alghourabaa.com/index.php/at-tawhid/comprendre-le-tawhid/9-la-signification-des-deux-attestations.html


Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 19 Mar - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:09




L’UNICITÉ ET SA CLASSIFICATION

Écrit par le grand savant Sâlih al 'Outhaymîne -qu'Allah lui fasse miséricorde-



Louange à Allâh Seigneur de l’univers, et que la bénédiction et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, le sceau des Prophètes et l’imam des pieux, ainsi que sur sa Famille et l’ensemble de ses Compagnons.


[Sache] que l’unicité (At-Tawhîd), suivant la classification des gens de science, se divise en trois branches :


A) L’unicité de la seigneurie (At-tawhîd al-Rouboubîya).

B) L’unicité de l’adoration (At-tawhîd al-Oulouhîya).

C) L’unicité des noms et attributs (At-tawhîd al’assmâ’ was-siffâtt).



Ces trois unicités concernant Allah qu’Il soit exalté- s’insèrent dans une définition globale qui est : l’unicité d’Allâh dans tout ce qui Lui est spécifique.


La première branche : l’unicité de la Seigneurie.



Elle consiste en l’unicité d’Allâh dans la création, la royauté, et le commandement.


[Premièrement] : L’unicité d’Allâh dans la création :



Allâh, est le seul Créateur, nul créateur autre que Lui. En effet, Allâh dit :


[Existe-t-il en dehors d’Allâh, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui ! Comment pouvez-vous vous détourner (de cette vérité)] (sourate Fâtir verset 3).


Il dit aussi, en mettant en évidence la nullité des divinités des mécréants :


[Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez-vous donc pas ?] (Sourate An-Nahl verset 17).


Ainsi, Allâh est le seul Créateur :


Et qui a créé toute chose en lui donnant sa juste proportion] (sourate Al-Furquâne verset 2).


Sa création englobe, également, les actes produits par ses créatures. Ainsi, la parfaite croyance au destin intègre le fait de croire que le Créateur des serviteurs a aussi créé leurs actes. En effet, le Très-Haut dit :


[Alors que c’est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous faites] (sourate As-Saffât verset 96).


On explique cela, d’un côté, par le fait que les actes du serviteur font partie de ses caractéristiques. De même, le serviteur est une créature d’Allâh, donc le créateur d’une chose est par implication le créateur de sa caractéristique.


On observe, d’un autre côté, que l’acte du serviteur survient à la suite d’une ferme volonté et d’une capacité
totale qui sont toutes les deux des créations d’Allâh. Donc, le Créateur de la cause fondamentale (la volonté et la capacité) est aussi le Créateur de la conséquence (les actes).

Si tu venais à dire :

comment peux-tu affirmer qu’Allâh Seul est l’unique Créateur alors que
le fait de créer peut s’appliquer pour autre qu’Allâh comme le prouve Sa
parole (qu’Il soit exalté) :


Gloire à Allâh le Meilleur des créateurs !] (sourate El-Mou’minoun verset 14).


Aussi, comme le prouve la parole du Prophète 1 à propos des dessinateurs : « Il leur sera dit : « Donnez vie à ce que vous avez créé ».

La réponse, à cela, est qu’un autre qu’Allâh ne peut réaliser une création comparable à la Sienne. En effet, il lui est impossible de créer à partir du néant ou de faire ressusciter le mort. Certes, la création d’un autre qu’Allâh consiste, plutôt, au changement et au transfert d’un état d’une chose à un autre, et cette chose reste, malgré cela, la création d’Allâh -Gloire et pureté à Lui.

Le dessinateur, par exemple lorsqu’il dessine, ne crée rien, si ce n’est qu’il change l’état d’un élément en un autre, comme le changement d’un morceau d’argile en sculpture d’oiseau ou en un dromadaire ou encore le changement produit par la coloration d’un morceau de papier blanc en un dessin colorié. Et toutes les encres
utilisées font, aussi, parties de la création d’Allâh -Gloire et pureté à Lui. Voici, donc, la différence entre la création d’Allâh et celle des créatures.

En conclusion de ce que nous avons démontré ; nous disons, donc, que Seul Allâh possède l’aptitude de créer et ceci est un caractère propre à Lui.


[Deuxièmement] L’unicité d’Allâh dans la royauté.

En effet, seul Allâh est le Roi de toutes choses comme Allâh dit :

[Beni soit celui dans la Main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent]
(sourate Al-Mulk verset 1).


Et Allâh (qu’Il soit exalté) dit :


[Dis : Qui détient dans Sa Main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protégé ?] (sourate Al-Mou’minoun verset 88).


Et dans Sa parole (qu’Il soit exalté) :


[…Qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent…] (sourate Al-Ma’ârij verset 30) etc.


Et bien d’autres textes démontrant qu’autre qu’Allah possède la royauté.

Cependant, cette possession n’est pas comparable à celle d’Allâh. C’est en réalité une possession réduite et limitée.

C’est une possession réduite, d’une part, car elle n’est pas globale. En effet, la demeure de Zeïd n’est pas la possession de ‘Amr et réciproquement, la demeure de ‘Amr n’est pas celle de Zeïd.

D’autre part, c’est une possession limitée du fait que la personne ne peut profiter de sa possession que selon les critères qu’Allâh lui a accordés. C’est pour cela que le Prophète r interdit la dépense inutile de l’argent. Aussi, Allâh (qu’Il soit exalté) dit :


[Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allâh a fait votre subsistance.] (sourate An-Nissâ’ verset 5).


Ceci est une preuve évidente que la possession humaine est une possession réduite et limitée, à la différence de la possession d’Allâh, qui est une possession globale et absolue, et Il (en) fait ce qu’Il veut :


[Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait, mais ce sont eux qui devront rendre des comptes]
(sourate An-Anbiyâ’ verset 23).


[Troisièmement] L’unicité d’Allâh dans le commandement.


Allâh est unique dans le commandement et à Lui revient toute chose. Il dirige la création et toute affaire concernant les cieux et la terre. Comme Allâh dit :


[…La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allâh, Seigneur de l’univers] (sourate Al-A’râf verset 54).


Ce commandement est un commandement global. Rien ne peut Lui échapper, ni s’y opposer. Contrairement au commandement de certaines créatures, tel la personne au niveau de ses biens, ses enfants, ses serviteurs, etc.
qui est un commandement restreint, réduit, limité et non absolu.

Ainsi, par le biais de cette explication, s’est éclaircie la véracité de notredéfinition : l’unicité d’Allâh dans la Seigneurie est l’unicité d’Allâhdans la création, la royauté et le commandement.


http://www.sourceislam.com/cro/unicite1.htm


Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 19 Mar - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:11

LECTURE 6

L’associationnisme (Shirk) est l’opposé de l’Unicité :




Il y a trois types de Shirk : le plus grand Shirk, le moindre Shirk et le Shirk imperceptible.

Premièrement : le plus grand Chirk : Allah ne le pardonne pas et n’accepte aucune bonne action qui en contient.

Allah a dit : «Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. » [5]

Il a aussi dit : «Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : « ‹En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah (d’autres divinités) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs ! » [6]

Et Il a dit : « Nous avons considéré l’oeuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée. » [7]

Il a dit : « En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : ‹Si tu donnes des associés à Allah, ton oeuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » [8]

Et : « Mais s’ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu’ils auraient fait eût certainement été vain. » [9]


Et le plus grand Shirk lui-même est divisé en quatre catégories :

Le Shirk dans l’invocation :

La preuve réside dans la parole d’Allah : «Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant
exclusivement leur culte. Une fois qu’Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu’ils [Lui] donnent des
associés. » [10]


Le Shirk dans l’intention et la volonté :

La preuve réside dans la parole d’Allah : « Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les
rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué. Ceux-là qui n’ont rien, dans l’au-delà, que le Feu. Ceux qu’ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce
qu’ils auront œuvré. » [11]


Le Shirk dans l’obéissance :

La preuve réside dans la parole d’Allah : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de
Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui !
Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. ». [12]

Et l’explication claire de ce verset est l’obéissance aux savants et moines dans la désobéissance à Allah, non pas leur invocation, comme le Prophète (صلى الله عليه وسلم) l’a expliqué a ‘Adi Ibn Hatim lorsque ce dernier lui dit : nous ne les adorions pas et qu’il lui a répondu que leur adoration consistait à leur obéir dans la désobéissance d’Allah.


Le Shirk dans l’amour :

La preuve réside dans la parole d’Allah :« Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. » [13]



Deuxièmement : le moindre Shirk :

La preuve réside dans la parole d’Allah : « Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun à son Seigneur. » [14]


Troisièmement : le Shirk imperceptible

La preuve réside dans la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : « Le Shirk dans cette communauté est encore plus imperceptible que les pas d’une fourmi noire sur une pierre noire dans une nuit sombre. » [15]

d’après le hadith d’Abu Bakr d’après le Prophète (صلى الله عليه وسلم) : « Le Shirk est plus imperceptible que les pas d’une fourmi " Abu Bakr s’étonna :" O Prophète d’Allah, le Chirk est-il autre chose que le fait d’adorer un autre qu’Allah ou d’invoquer un autre que lui ? Le Prophète répondit : " Que ta mère te perde ! (formule de la langue arabe pour capter l’attention) Le Chirk parmi vous est encore plus imperceptible que les pas d’une fourmi …. »

Et l ‘effacement de ce Shirk réside dans le fait de dire : «O Allah ! Je me protège auprès de Toi contre le fait de t’associer quelque chose alors que je sais, et je te demande pardon pour ce que je ne sais pas. » [16]

[1] sourate Yunus ; verset 31.

[2] Sourate Al-Ikhlas.

[3] sourate al-A’raf ; veset 180.

[4] Sourate Ach-Chura ; verset 11.

[5] Sourate An-Nissa ; verset 116.

[6] Sourate Al-Maidah ; verset 72.

[7] Sourate Al-Furquane ; verset 23.

[8] Sourate Az-Zumar ; verset 65.

[9] Sourate Al-An’am ; verset 88.

[10] Sourate Al-‘Ankabut ; verset 65.

[11] Sourate Hud.

[12] Sourate At-Tawba ; verset 31.

[13] Sourate Al-Baqara ; verset 165.

[14] Sourate Al-Kahf ; verset 110.

[15] Rapporté par Abu Ya’la et Al-Bazzar, authentifié par Al-Arna’ut

[16] Hadith authentique.


Dernière édition par Oum Amatoullah le Dim 24 Mar - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:12

LECON

La mécréance est de deux sortes :


Premièrement : la mécréance qui fait sortir de l’Islam :


Elle est elle-même subdivisée en cinq catégories :



  • La mécréance de reniement :
    La preuve réside dans la parole d’Allah : « Et
    quel pire injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou
    qui dément la Vérité quand elle lui parvient ? N’est-ce pas dans l’Enfer
    une demeure pour les mécréants ? » [17]
  • La mécréance d’orgueil et de refus malgré la croyance :
    La preuve réside dans la parole d’Allah : « Et
    lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se
    prosternèrent à l’exception d’Iblis qui refusa, s’enfla d’orgueil et fut
    parmi les infidèles. » [18]
  • La mécréance de doute : la preuve réside dans la parole d’Allah : « Il
    entra dans son jardin coupable envers lui-même [par sa mécréance] ; il
    dit : « Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr. Et je ne pense pas
    que l’Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai
    certes meilleur lieu de retour que ce jardin. Son compagnon lui dit,
    tout en conversant avec lui : « Serais-tu mécréant envers Celui qui t’a
    créé de terre, puis de sperme et enfin t’a façonné en homme ? Quant à
    moi, c’est Allah qui est mon Seigneur ; et je n’associe personne à mon
    Seigneur ! » [19]
  • La mécréance de détournement :
    la preuve réside dans la parole d’Allah : « Et ceux qui ont mécru se détournent de ce qui leur est annoncé. » [20]
  • La mécréance d’hypocrisie :
    la preuve réside dans la parole d’Allah : « C’est
    parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur coeurs donc,
    ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien. » [21]

Deuxièmement : La moindre mécréance :
elle ne fait pas sortir de l’Islam. Elle correspond à l’ingratitude face aux bienfaits.


La preuve réside dans la parole d’Allah : « Et
Allah propose en parabole une ville : elle était en sécurité,
tranquille ; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance.
Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d’Allah. Allah lui fit alors
goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu’ils
faisaient. » [22]


L’Hypocrisie :


Elle est de deux types : l’hypocrisie de croyance et l’hypocrisie d’action.


Premièrement : l’hypocrisie de croyance


Elle comporte six sous-catégories. Celui qui se rend coupable de
l’une d’elles fera partie des gens qui sont dans le plus bas niveau de
l’Enfer.



  • Considérer le Prophète (صلى الله عليه وسلم) comme mensonger.
  • Considérer comme mensonge une partie de ce avec quoi le Prophète (صلى الله عليه وسلم) est venu.
  • Détester le Prophète (صلى الله عليه وسلم).
  • Détester une partie de ce avec quoi le Prophète (صلى الله عليه وسلم) est venu.
  • Se réjouir du rabaissement de la religion du Prophète (صلى الله عليه وسلم).
  • Détester la victoire de la religion du Prophète (صلى الله عليه وسلم).

Deuxièmement : l’hypocrisie d’action

Elle comporte cinq sous catégories.
La preuve est la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) : « Les
caractéristiques de l’hypocrite sont au nombre de cinq : lorsqu’il
parle il ment, lorsqu’il promet il ne tient pas sa promesse, lorsqu’on
lui confie quelque chose il ne respecte pas le dépôt » et dans une autre version : « lorsqu’il se dispute il devient grossier et lorsqu’il il pactise il trahit. » [23]


Dernière édition par Oum Amatoullah le Mar 26 Mar - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:13


Le Qor'an tout entier c'est du tawhid !




Shaykh 'Abder Razâq al 'abâd

Le Qouran fut ouvert par le tawhid et cloturé par le tawhid, le qoran traite de tawhid plutot le qouran tout entier est du tawhid comme
a dit le grand savant ibn Qayyim rahimahoullah dans son livre "le
sentier des itinerants", le qouran tout entier est dédié au tawhid
car le qouran nous renseigne sur Allah qu'Il soit glorifié dans sa
Seigneurie, sa Divinité, Ses Noms et attributs et ça c'est le tawhid dans la connaissance, la science.

Ou
alors le qouran traite de la sincèrité dans le culte, unifier Allah
dans nos oeuvres dans Son obéissance, éxécuter ses ordres et tout cela
c'est le tawhid dans les actes.

Ou alors le
Qouran nous informe de ce qu'Allah a préparé pour ceux qui ont unifié
Allah dans leur actes et leurs oeuvres et ceci est la récompense des
gens du tawhid et leur félicité

Sinon le qouran
nous informe de ce qu'Allah a reservé comme punition et chatiments
terrestre ici bas et dans l'au dela a celui qui aura désobéi à Allah,
qui l'aura renié, ou aura adoré autre que Lui et ceci sera la
conséquence de ceux qui auront abandonné le tawhid.

Il
y a aussi des description du paradis et de ses délices et de l'enfer et
de ses chatiments torrides et qui seront les demeures de ceux qui
auront réalisés le tawhid ou alors délaissé le tawhid.

C'est ainsi ô musulman qu'il nous faut nous préoccuper du tawhid avant tout autre chose afin qu'il soit notre priorité et cela avant tout autre obligation.

Lorsque
les prophetes furent envoyé à leur peuple la première chose à laquelle
il les ont apellés c'est l'unicité d'Allah, "Qu'ils adorent Allah vous
n'avez en dehors de lui aucune divinité véritable"

Ainsi tout prophète qui fut envoyé par Allah commença son appel sur l'unicité d'Allah.

Ainsi
lorsque le messager d'Allah sallAllah alayhi wa salam envoya Mu'adh aux
gens du yemen pour les appeler a l'islam il lui dit : " que la première
chose à laquelle tu les appelles soit le témoignage qu'il n'y a de
divinité digne d'adoration si ce n'est Allah et dans une autre version
que la premiere chose a laquelle tu les appelles soit d'unifier allah."

Le
Tawhid est le premier ordre, et aussi le dernier, d'une maniere
interieure et exterieur et il est la base du secours et le secret du
bonheur ici bas et dans l'au-delà.


shaykh abder razâq ibn abdel Mohsin al 'abâd tiré de la cassette "aqsâm at tawhid"

écouter l'audio en arabe ici Download abder_razq.wma
Source : ahloulhadith.typepad.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:15

Cheykh Mohamed ibn 'abdel Wahab



Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux


Introduction :

Sache qu’Allah te fasse miséricorde qu’il nous est obligatoire de connaître quatre points essentiels :







  1. La connaissance qui est (Al ’Ilm) : connaître Allah, Son prophète صلى الله عليه وسلم, ainsi que la religion de la Soumission ( Al-Islam ) en se basant sur des preuves.


  2. La mise en pratique de cette connaissance.


  3. l’appel (Da’wa) à cela (cette connaissance).


  4. La patience face aux torts qui peuvent être rencontrés.




La preuve dans cela est la parole d’Allah :


«
Je jure, Par le temps, assurément, l’homme est en perdition, sauf ceux
qui ont cru, et accompli de bonnes œuvres, se sont recommandés
mutuellement la vérité et se sont recommandés mutuellement la patience »
[1]

Ach-chafi’i [Qu’Allah lui fasse miséricorde] a dit :
«
Si Allah n’avait descendu (révélé) à ses créatures que cette "sourate"
comme argument, cela leur aurait été amplement suffisant. »

Al-Bukhari [Qu’Allah lui fasse miséricorde] dit :
« Chapitre : La connaissance avant la parole et l’acte ».

La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :


« Et sache qu’il n’y a pas de vraie divinité à part Allah, et implore le pardon pour ton péché... ». [2]

Il a fait précéder la connaissance avant la parole et l’acte.

Sache, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il est obligatoire à chaque soumis ( Mouslim ) et soumise ( Mouslimah ) de connaître les trois points essentiels suivants et les mettre en pratique :

Premièrement :

Allah
nous a créé, nous a donné notre subsistance et ne nous a pas laissé
errer. Au contraire, Il nous a envoyé un messager. Quiconque lui obéit
entrera dans les Jardins éternels ( Al-jannah ) et quiconque lui désobéit entrera dans le Feu éternel ( An-nar ).
La preuve est la Parole d’Allah le très Haut :


«
Nous vous avons envoyé un Messager pour être témoin contre vous, de
même que Nous avions envoyé un Messager à Pharaon. Pharaon désobéit
alors au Messager. Nous le saisîmes donc rudement. » [3]

Deuxièment :
Allah
n’agrée pas qu’on lui associe quelqu’un dans Son adoration, ni un ange
rapproché, ni un Prophète envoyé. Et la preuve est la parole d’Allah le
très Haut :


« Et certes, les mosquées sont consacrées pour Allah, n’invoquez donc personne avec Allah. » [4]

Troisièment :
Quiconque
obéit au Messager et unifie Allah (dans l’adoration), il lui est
interdit de prendre comme allié celui qui s’oppose à Allah et à Son
Messager, même s’il est un proche parent. La preuve est la parole
d’Allah le Très Haut :

« Tu n’en trouveras pas, parmi les gens
qui croient en Allah et au Jour dernier, aimer ceux qui s’ opposent à
Allah et à Son Messager, fussent- ils leurs pères, leurs fils, leurs
frères ou les gens de leur tribu. A ceux-là, Il (Allah) a prescrit la
foi dans leurs cœurs et les a aidés de Son secours. Il les fera entrer
dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront
éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ceux-là sont le parti
d’Allah. N’est-ce pas que le parti d’Allah est celui de ceux qui
réussissent.
» [5]

Sache, qu’Allah te guide vers Son obéissance que le monothéisme ( el hanifiya )
est la religion d’Ibrahim, qui consiste à adorer Allah Seul en
purifiant pour lui la (pratique de la) religion. Et c’est cela qu’Il (Allah) a ordonné à tous les gens et elle est également la cause pour laquelle Il les a créés.

Comme Allah le Très Haut dit :


« Et Je n’ai créé les djinn et les humains que pour qu’ils M’adorent » [6].

Le sens de : "qu’ ils M’adorent " ( ya’budûn ) est : « Qu’ils pratiquent Mon unicité . »

La chose la plus importante qu’Allah a ordonné est la pratique de l’unicité ( Tawhid ) qui signifie : Unifier Allah par l’adoration.
Et la pire des choses qu’Allah a interdit est le polythéisme ( Chirk ) qui signifie : Invoquer autre qu’Allah avec Lui.
La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :


« Adorez Allah et ne Lui associez rien » [7]



_________________


[1] Sourate 103, verset 1 à 3

[2] Sourate Mohammed v 19

[3] Sourate Al-Mouzamil - v 15-16

[4] Sourate Al-djinn v 18

[5] Sourate Al-moujadalah - La discussion v 22

[6] Sourate Ad-dhariyat- Les éparpillées v 56

[7] Sourate An-nissa - Les femmes v 36
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:16




1er Fondement :

Si on te demande : Quels sont les trois bases fondamentales qu’il est obligatoire à l’homme de connaître ?

Tu réponds : L’homme doit connaître son Seigneur, sa religion ainsi que son Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم.

La première base fondamentale : Connaître son Seigneur ( Rabb )

Si on te demande : Qui est ton Seigneur ?
Tu réponds : Mon Seigneur est Allah qui m’a éduqué ainsi que l’ensemble des créatures par ses bienfaits. Il est ma Divinité ( celui que j’adore ), et je n’ai en dehors de Lui aucune autre divinité.
La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :

« Toute louange revient à Allah le Seigneur des créatures. » [1]

Toute chose hormis Allah est une créature, et moi je suis l’une d’elles. (de cette créature).

Si on te demande : Quelle est la chose avec laquelle tu as connu Allah ?
Tu réponds : (Je l’ai connu) Par le biais de Ses signes et Ses créatures.
Parmi
ses signes, il y a la nuit et le jour ainsi que le soleil et la lune.
Parmi Ses créatures, il y a les sept cieux et les sept terres ainsi que
ce qui s’y trouve et ce qu’il y a entre eux.
La preuve est la parole d’ Allah le Très Haut :

«
Parmi Ses signes, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne
vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais
prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous
adorez. » [2]

Et Sa Parole :

«
Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six
jours, puis S’est établi "’istawâ" sur le Trône. Il couvre le jour de la
nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune
et les étoiles, soumis à Son commandement. N’est-ce pas que la création
et le commandement n’appartient qu’à Lui. Béni soit Allah, Seigneur des
créatures ! » [3]

Le Seigneur (Ar-Rabb) est celui qu’on adore (Al-Ma’boud).

La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :

«
Ô vous les gens ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux
qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous la piété. C’est Lui qui a
fait pour vous de la terre, un lit, et du ciel, un toit ; et a fait
descendre du ciel, une eau par laquelle Il a fait surgir toutes sortes
de fruits, qui est une subsistance pour vous. Donc ne donnez pas des
égaux à Allah, alors que vous savez. » [4]

Ibn Kathir qu’Allah lui fasse miséricorde a dit : « Le Créateur de ces choses-là est Lui Seul, celui qui mérite, l’adoration. »

Et parmi les différentes adorations ordonnées par Allah, il y a : Al-Islam(La soumission à Allah), Al-Imane (la foi), Al-ihsane (l’excellence dans l’adoration), il y a aussi l’Invocation (Du’â), la peur (Al Khawl), l’Espérance (Ar-Radjâ), la Confiance (At-tawakkul), l’aspiration (Ar-Raghbah), l’effroi (Ar-Rahbah), le recueillement (Al-Khuchû), la crainte (Al-Khachiah), le retour à Allah (Al-Inâbah), la demande d’aide Al-Isti’ânah), la Demande de refuge (Al-Istighâthah), implorer le secours (Al- Isti’âdhah), le Sacrifice (Adh-Dhabh), le voeu (An-Nidhr) et autres que cela parmi toutes les formes d’adorations ordonnées par Allah.
La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :

L’Invocation (Du’â) :


« Et certes, les mosquées sont consacrées pour Allah, n’invoquez donc personne avec Allah » [5]

Quiconque destine l’une d’elles à autre qu’Allah, devient polythéiste ( Muchrik ) et mécréant ( kâfir ).
La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :

«
Et quiconque invoque avec Allah une autre divinité, sans avoir la
preuve évidente (de son existence), aura à en rendre compte à son
Seigneur. En vérité, les mécréants ne réussissent pas. » [6]

Et on trouve dans le hadith :

« L’invocation est l’essence même de l’adoration ». . [7]

La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :

«
Et votre Seigneur dit : "invoquez-Moi, Je vous répondrai. Certes, ceux
qui par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer,
humiliés". » . [8]

La Peur (Al-Khawf) :

La preuve concernant la peur ( Al-khawf ) est la parole d’Allah Le très Haut :

« N’ayez pas peur d’eux, mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants » [9]

L’Espérance (Ar-rajah) :
La preuve concernant l’espérance ( Ar-rajah ), est la parole d’Allah Le très Haut :


«
Quiconque, donc, espère la rencontre de son Seigneur qu’il fasse de
bonnes actions et n’associe personne dans l’adoration de son Seigneur". »
[10]

La Confiance (en Allah) (At-Tawakkul) :
La preuve concernant la confiance ( At- tawakul ) est la parole d’Allah Le très Haut :

« Et c’est en Allah que vous devez placer votre confiance si vous êtes croyants. » . [11]

Et Sa Parole :

« Quiconque place sa confiance en Allah, Allah lui suffit. » [12]

La preuve concernant l’aspiration ( Ar-raghba ), l’effroi ( Ar-rahba ) et le recueillement ( Al-Khuchu’ ), est la parole d’Allah Le Très Haut :


«
Ils concouraient dans les œuvres de bien et Nous invoquaient avec
aspiration et effroi et ils étaient recueillis devant Nous. » . [13]

La Crainte (Al-Khachiya) :
La preuve concernant la crainte ( Al-Khachiya ), est la parole d’Allah Le très Haut :

«
Ne les craignez donc pas ; mais craignez-Moi pour que Je parachève Mon
bienfait à votre égard, et que vous soyez bien guidés » [14]

Le retour à Allah (Al-Inâbah) :
La preuve concernant le retour ( Al-Inâbah ) est la parole d’Allah Le très Haut :

« Et revenez vers votre Seigneur et soumettez-vous à Lui » [15]

Le demande d’aide (Al Isti’ânah) :
La preuve concernant la demande d’aide ( Isti’ânah ) est la parole d’Allah Le très Haut :

« C’est Toi que nous adorons et c’est à Toi à qui nous demandons aide » [16]

Et dans le hadith :

« Et quand tu veux demander l’aide alors demande l’aide d’Allah » [17]

La demande de refuge (Al-Isti’adha) :
La preuve concernant la demande de refuge ( Isti’adha ), est la parole d’Allah Le très Haut :

« Dis : je me réfugie auprès du Seigneur des hommes » [18]

L’Appel au Secours (Al-Istighatha) :
La preuve concernant le fait d’implorer le secours ( Istighatha ), est la parole d’Allah Le très Haut :

« (Et rappelle) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur, et qu’Il vous exauça aussitôt » » [19]

Le Sacrifice (Adh-Dhabh) :
La preuve concernant le sacrifice ( dhabh ), est la parole d’Allah Le très Haut :

«
Dis : "En vérité, ma Salât, mon sacrifice, ma vie et ma mort
appartiennent à Allah, Seigneur de l’ Univers. Il n’a pas d’associé ! Et
voilà ce qu’ il m’ a été ordonné, et je suis le premier à me
soumettre." » [20]

Et on trouve dans la Sounna :

« Qu’Allah maudisse celui qui sacrifie pour autre qu’Allah. » [21]

Les Voeux (An-Nadhr) :
La preuve concernant le vœu ( Nadhr ), est la parole d’Allah Le très Haut :


« Ils accomplissent leurs vœux et ils redoutent un jour dont le mal s’étendra partout. » [22]

_________________

[1] Sourate Al-Fâtiha v 1

[2] Sourate Foussilat - Les détaillées v 37.

[3] Sourate Al-a’raf- Les limbes v 54

[4] Sourate Al-Baqarah - La vache v 21-22.

[5] Sourate Al-djinn v 18

[6] Al-Mouminoune - les croyants-v 117

[7] rapporté par tirmidhî

[8] Sourate Ghafir - Le Pardonneur v 60

[9] Sourate Ali ‘Imrane v 175

[10] Sourate Al-kahf - La Grotte v 110

[11] Sourate Al-ma-ida - La table servie v 23

[12] Sourate At-talâq - Le divorce v 3

[13] Sourate Al-Anbiya _ Les Prophètes v 90

[14] Sourate Al Baqarah v 150

[15] Sourate Az-zoumar- Les groupes v 54

[16] Sourate Al-Fâtiha v 5

[17] Rapporté par l’imâm Ahmad 1/293 et At-Tirmidhî 4/575

[18] Sourate An-nass - Les Hommes v 1

[19] Sourate Al-Anfal - Le butin v 9

[20] Sourate Al-an’am - Les bestiaux v 162-163

[21] rapporté par Mouslim

[22] Sourate Al-Insane - L’homme v 7
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:17

2eme Fondement :


La deuxième base fondamentale : Connaître la religion de la Soumission ( Al-Islam ) en se basant sur des preuves.
Qui
se définie par l’acte de se soumettre à Allah en pratiquant l’unicité,
de se plier à Lui par l’obéissance, et désavouer le polythéisme ainsi
que ses partisans.
Et elle est constituée de trois degrés :
a) Al’Islam (la soumission),
b) Al-Imane (la foi),
c) Al-Ihsane (l’excellence dans l’adoration ),
a) Le premier degré : Al’Islam :
Les piliers de la Soumission ( Al’Islam ) sont au nombre de cinq :
1. L’attestation qu’il n’y a pas de vraie divinité à part Allah, et que Mohammed est le Messager d’Allah,
2. la pratique de la prière ( Salât ),
3. Donner l’aumône légale ( Zakât ),
4. Jeûner le mois de Ramadhan,
5. L’accomplissement du pèlerinage à la maison Sacrée d’Allah ( Hajj ).
La preuve concernant l’attestation, est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’ il n’ y a
pas de vraie divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Pas de
vraie divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! » [1]
Son sens : Il n’y a personne qui mérite l’adoration à part Allah seul(lâ ma’bûda bi haqqin illa-llâh).
Le sens de : « Il n’y a pas de vraie divinité (La ilaha) » est une négation ( nafyi ), le rejet de tout ce qui est adoré en dehors d’Allah.
Et le sens de : « A part Allah (illa Allah) », est une affirmation ( Ithbat )
qui signifie que l’adoration ne doit être accomplie uniquement pour
Allah Seul. Il n’a pas d’associé dans Son adoration, tout comme il n’a
pas d’associé dans Son royaume.
Voici, dans la parole d’Allah Le Très haut, son exégèse qui va l’expliquer clairement :



«
Et lorsqu’Ibrahim dit à son père et à son peuple : "Je désavoue
totalement ce que vous adorez, à l’exception de Celui qui m’a créé, car
c’est Lui en vérité qui me guidera". Et il en fit une parole qui devait
se perpétuer parmi sa descendance. Peut-être y reviendront-ils. » [2]
Ainsi que Sa parole :



«
- Dis : "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous
: que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne
prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah".
Puis, s’ils tournent le dos, dites : "Soyez témoins que nous, nous
sommes soumis". » . [3]
La preuve concernant l’attestation que Mohammed est le Messager d’Allah, est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent
lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude
pour vous, qui est envers les croyants, compatissant et miséricordieux. »
[4]
La signification de l’attestation que Mohammed صلى الله عليه وسلم est le Messager d’Allah :
1) Lui obéir en tout ce qu’il a ordonné.
2) Croire en tout ce qu’il a informé
3) S’écarter de ce qu’il a interdit et réprimé.
4) Et n’adorer Allah qu’avec ce qu’il a légiféré.
La preuve concernant la prière ( Salât ) et l’aumône légale, et l’explication de l’unicité est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un
culte exclusif, d’accomplir la Salât et d’ acquitter la Zakat. Et voilà
la religion de droiture. » [5]
La preuve concernant le Jeûne ( Siam ), est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Ôvous qui avez cru ! On vous a prescrit le Jeûne comme on l’ a prescrit
à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » [6]
La preuve concernant le Pèlerinage ( Hajj ), est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens,
d’aller faire le pèlerinage à la Maison (Sacrée). Et quiconque ne croit
pas... Allah Se passe largement des créatures. » [7]
b) Le deuxième degré : La Foi (Al-Imane)
Elle est composée de plus de soixante dix branches, dont la plus haute est la parole : « Il n’y a pas de vraie divinité à part Allah » ( La ilaha illa Allah ) ; et la plus basse est : « Enlever un obstacle nuisible d’un chemin, et la pudeur est une branche de la Foi »
Elle (la Foi) possède six piliers qui sont :
1. que tu crois en Allah,
2. Ses Anges,
3. Ses Livres,
4. Ses Messagers,
5. au Jour Dernier,
6. et à la prédestination dans le bien comme dans le mal.
La preuve concernant ces six piliers est la parole d’Allah Le très Haut :



«
La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou
le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour
dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes ». [8]
La preuve concernant la prédestination ( Qadar ) est la parole d’Allah Le Très Haut :



« Nous avons créé toute chose avec mesure » [9]
c) Le troisième degré : L’excellence dans l’adoration - Al-Ihsane
Qui possède un pilier, qui est :
« Que tu adores Allah comme si tu Le voyais, et si tu ne Le vois pas, certes, Lui te voit » .
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :



« Certes, Allah est avec ceux qui (L’) ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants. » [10]
Ainsi que Sa parole :



«
Et place ta confiance en le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui
te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se
prosternent. C’est Lui vraiment, L’Audient, Le Connaisseur (parfait). » [11]
et sa parole :



«
Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage
du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au
moment où vous l’entreprendrez. » [12]
Dans la Sounna on trouve comme preuve, dans le célèbre hadith de Jibriil, d’après Omar ibn el Khattab () qui dit :
Alors
que nous étions un jour assis auprès du Messager d’Allah صلى الله عليه
وسلم, voilà que se présenta à nous un homme dont les vêtements étaient
très blanc et les cheveux très noirs. Il ne portait aucune marque de
voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’avança pour venir
s’asseoir, en face du Prophète صلى الله عليه وسلم, plaçant ses genoux
contre les siens et posant les paumes de ses mains sur ses cuisses.
Il dit au Prophète : « informe-moi, O Muhammad, sur l’Islam ! ».
Le
Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dit : « L’Islam consiste à attester
qu’il n’y a pas de divinité [qui mérite l’adoration] autre qu’Allah et
que Muhammad est le Messager d’Allah. Il consiste aussi à observer
correctement la prière, à s’acquitter de l’aumône légale (zakat), à
faire le jeûne de Ramadhân et à effectuer le pèlerinage de la Mecque si
on en a les moyens ».
L’autre dit : « Tu as dit vrai ». Nous fûmes étonnés de voir cet homme s’informer auprès de lui et en même temps l’approuver.
Puis il dit : « Informe-moi sur la foi ! ».
Il
lui dit : « La foi consiste aussi à croire à Allah, en Ses anges, Ses
livres, Ses Messagers et au jour dernier. Elle consiste aussi à croire
au destin bon ou mauvais ».
Il dit : « Tu as dit vrai ».
Il dit encore : « Informe-moi sur la foi parfaite ! ».
Il dit : « C’est le fait d’adorer Allah comme si tu Le voyais, car si toi tu ne Le vois pas, Lui te voit ».
Il dit : « Informe-moi sur l’Heure (du jugement dernier) ! ».
Il dit : « Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge ».
Il
dit : « Informe-moi sur ses signes précurseurs ! ». Il dit : « Quand la
femme donnera naissance à sa propre maîtresse. Quand tu verras le
va-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, se montrer
chaque jour plus arrogants dans leurs constructions, voilà les signes
de l’Heure ». Puis l’homme partit. Je restai un certain temps à ne rien
demander sur cette affaire, puis le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم
me dit : « ‘Omar ! Sais-tu qui est celui qui est venu m’interroger ? »
Je dis : « Allah et Son Messager le savent mieux que moi ». Il dit :
C’est l’Ange Jîbril venu vous apprendre votre religion. [13]

_________________
1 Sourate Ali ‘Imrane v 18
[2] Sourate Zoukhrouf - L’ornement v 26-28.
[3] Sourate Ali ‘Imrane v 64
[4] Sourate At-tawba - Le repentir v 128
[5] Sourate Albayina - La preuve v 5
[6] Sourate Al-baqarah - La vache v 183
[7] Sourate Al-‘Imrane v 97
[8] Sourate Al-Baqarah - La vache v 177
[9] Sourate Al-Qamar - La lune v 49
[10] Sourate An-nahl - Les abeilles v128
[11] Sourate Chou’ara - Les poètes v 217-220
[12] Sourate Younous v 61
[13] Rapporté par Mouslim
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:17




3eme Fondement : La troisième base fondamentale :

La
connaissance de votre Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم Il s’appelle
Mohammed صلى الله عليه وسلم, fils de Abdoullâh, fils de Abdel-Moutâleb
fils de Hachim, et Hachim est de la tribu de Qorèych, et Qorèych fait
partie des arabes, et les arabes font partie de la descendance de Ismail
le fils de Ibrahim l’ami intime « al-Khalîl », que soient sur lui ainsi que sur notre Prophète les meilleures prières et salutations.
Il a vécu soixante-trois ans, quarante avant la prophétie et vingt-trois années en tant que Prophète [Rassoûl] et Messager [Nabî].
Il est devenu prophète quand il lui fut révélé (les versets) : « Iqra (Lis) », et est devenu Messager avec « Le revêtu de son manteau (Almouddathir) ».
Son pays (ville natale) est La Mecque (Makka). Allah l’a envoyé afin d’avertir contre le polythéisme (Shirk), et appeler à l’unicité (Tawhid).
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
Ô, toi (Muhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de
ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de
tout péché, écarte-toi. Et ne donne pas dans le but de recevoir
davantage. Et pour ton Seigneur, endure. » [1]
Le sens de « Lève-toi et avertis » Il ( doit) avertir contre le polythéisme et appeler à l’unicité.
« Et ton Seigneur, célèbre Sa grandeur » proclame Sa grandeur par (la pratique de) l’unicité (Tawhid) .
« et tes vêtements, purifie-les » c’est à dire : purifie tes actions du polythéisme.
« et de tout péché, écarte-toi », « Le péché » : ce sont les idoles. « S’en écarter » : Signifie : les délaisser ainsi que ses partisans, en les désavouant ainsi que ses partisans.
Il صلى الله عليه وسلم (Le Messager d’Allah) demeura ainsi, pendant dix en appelant à l’unicité [Tawhid] et après ces dix années il fut (transporté) élevé vers le ciel [al-Isrâ wal-Mi’râdj],
ou il reçu la prescription des cinq prières obligatoires. Il pratiqua
ces prières à Makka pendant trois ans, puis il lui a été ordonné
d’émigrer vers Médine.
L’émigration (al Hijra) est obligatoire pour cette communauté, qui est de quitter un pays de polythéisme (Shirk) vers un pays de Soumission (Islam). Cette émigration demeure obligatoire jusqu’à la venue de l’Heure.
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes
en disant : "Où en étiez-vous ?" (à propos de votre religion) - "Nous
étions impuissants sur terre", dirent-ils. Alors les Anges diront : "La
terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer
?" Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise
destination ! À l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants,
incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : À
ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Miséricordieux
et Pardonneur. » [2]
Et Sa parole :



« Ô Mes serviteurs qui avaient cru ! Ma terre est bien vaste. Adorez-Moi donc ! » [3]

El
Baghawy qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « La cause de la
révélation de ce verset concerne ceux qui se sont soumis habitant Makka,
et qui n’ont pas émigré. Allah les a interpellés par l’appellation de
la Foi (Al Imane). »
La preuve concernant l’émigration se trouve dans la Sounna, dans la parole du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم :
«
L’émigration (Al hijra) ne cessera pas tant que le repentir est
accepté, et le repentir ne sera plus accepté quand le soleil se lèvera
de son coucher. » [4]
Dés
que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم s’installa a Médine, il
ordonna de se conformer aux restes des prescriptions religieuses, comme
le Jeûne, le Pèlerinage, l’appel à la prière (Al Adhan), la lutte (dans le sentier d’Allah), recommander le bien et interdire le blâmable, et autres que ceux-là parmi les différentes prescriptions religieuses de la religion de la Soumission (Al Islam).
Il demeura ainsi pendant dix années, puis il décéda صلى الله عليه وسلم, et sa religion demeura. Cela est sa religion.
Il
ne peut avoir de bien que dans ce vers quoi il orienta la communauté,
et il n’existe aucun mal contre lequel il n’ait mis en garde.
Le bien [al-Kheyr] auquel il a orienté est l’unicité (Tawhid), ainsi que tout ce qu’Allah aime et agrée ; et le mal [ach-Charr] contre lequel il a mis en garde est le polythéisme (Shirk) ainsi que tout ce qu’Allah déteste et refuse.
Allah
l’a envoyé à l’ensemble des gens et a rendu obligatoire aux ‘deux corps
pesants’ (Les Djinn et les humains) le fait de lui obéir.

La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :



« Dis : "Ô vous les gens ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah ».. [5]



Et c’est par lui qu’Allah a parachevé la religion. La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur
vous Mon bienfait. Et J’agrée pour vous, la Soumission (El Islam) comme
religion. » [6]


La preuve concernant sa mort صلى الله عليه وسلم, est la parole d’Allah Le très Haut :

«
En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi ; ensuite, au Jour de la
Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur. » [7]
Après leur mort, les gens seront ressuscités


La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
C’est d’elle (la terre) que Nous vous avons créés, et en elle Nous vous
retournerons, et d’elle Nous vous ferons sortir une fois encore. » [8]



Et :

«
Et c’est Allah qui, de la terre, vous a fait croître comme des plantes,
puis Il vous y fera retourner et vous en fera sortir véritablement. » [9]

Après la résurrection, les gens seront jugées et rétribuées d’après leurs actions.
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
À Allah appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre afin qu’Il
rétribue ceux qui font le mal selon ce qu’ils œuvrent, et récompense
ceux qui font le bien par la meilleure (récompense) » [10]
Quiconque mécroit en la résurrection devient mécréant [Kâfir].
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
Ceux qui ont mécru prétendent qu’ ils ne seront point ressuscités. Dis :
"Mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités ;
puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est
facile pour Allah. » [11]
Allah a envoyé tous les Messagers en tant qu’annonciateurs et avertisseurs
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

«
En tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la
venue des messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant
Allah. » [12]
Le premier Messager fut « Noûh » () et le dernier, Mohammad صلى الله عليه وسلم qui est le sceau des prophètes.


La preuve concernant Noûh comme étant le premier messager est la parole d’Allah Le très Haut :

« Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. » [13]

A
chaque communauté, depuis Noûh jusqu’à Mohammed, Allah a envoyé un
messager leur ordonnant l’adoration d’Allah Seul, et leur interdisant
l’adoration du rebelle (Tâghout)
.
La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, (pour leur dire) : "Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût". » [14]

Allah a rendu obligatoire à toutes les créatures, la mécréance du (Tâghout), ainsi que la foi en Allah.
Ibnou
l’Qayim qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « le sens de Thagout
est : toute chose par laquelle l’adorateur dépasse sa limite, que cette
chose soit adorée, suivie ou obéie. ».
Les « Tawâghits » sont nombreux, et à leurs têtes il y en a cinq :





  1. Ibliss (Qu’Allah le maudisse).

  2. Quiconque est adoré en agréant l’adoration qui lui est vouée. (hormis Allah).

  3. Quiconque invite les gens à l’adorer.

  4. Quiconque prétend connaître quoique ce soit faisant partie de l’inconnu (ghayb).

  5. Quiconque juge (ou gouverne) avec autre que ce qu’Allah a descendu (révélé).

La preuve est la parole d’Allah Le très Haut :



«
Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de
l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en
Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est
Audient et parfaitement Connaiseur. » [15]

Cela est le sens de « Il n’y a pas vraie divinité à part Allah (La ilaha illa Allah) »
Et
on trouve dans le hadith : « La chose primordiale est la Soumission (El
islam), son pilier est la prière (Salât), et son apogée est la lutte
dans le sentier d’Allah (El jihad). »
Et Allah est plus savant.


_________________
[1] Sourate Al mouddathir - Le revêtu d’un manteau v 1-7
[2] Sourate Nissa - Les femmes v 97-99
[3] Sourate Al ‘Ankabout - L’araignée v 56
[4] Rapporté par Ahmed et Abu Daoud
[5] Sourate Al A’raf - Les limbes v 158
[6] Sourate Al Maïda - la table servie v3
[7] Sourate Az-zummar - Les groupes v 30-31
[8] Sourate Taha v 55
[9] Sourate Noh v 17-18.
[10] Sourate An-najm - L’étoile v 31
[11] Sourate Taghaboune v 7
[12] Sourate An-nissa - Les femmes v 165
[13] Sourate An-nissa - Les femmes v 163
[14] Sourate Nahl - Les abeilles v 36
[15] Sourate Al Baqarah - La Vache v 256
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:19

LES QUATRES REGLES




L’œuvre du grand savant et imam de la sounnah :

Mouhammad ibn ‘Abdelwahhâb




بسم الله الرحمن الرحيم, و به نستعين
Au nom d’Allah Le très miséricordieux, Celui qui fait miséricorde ; et c’est à Lui que nous implorons l’aide.

Je
demande à Allah le généreux, Seigneur de l’immense trône, qu’Il soit
ton allié ici bas et dans l’au-delà, et qu’Il te bénisse où que tu sois,
et qu’Il fasse de toi quelqu’un de reconnaissant lorsqu’il reçoit,
patient lorsqu’il est éprouvé, et repentant lorsqu’il est pécheur, car
ces trois qualités sont les signes du bonheur.


Sache,
qu’Allah t’oriente vers Son obéissance, que la religion d’Ibrâhîm « Al
Hanîfya » est que tu adores Allah en Lui vouant exclusivement le
culte[1], comme le dit Allah ta‘âlâ : « Et Je n’ai créé les démons et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (sourate 51 verset 56)

Lorsque
tu sauras qu’Allah t’a créé pour Son adoration, sache alors que
l’adoration ne porte ce nom que si elle est monothéiste, tout comme la
prière ne porte ce nom que si elle est pratiquée en état de pureté. En
effet, lorsque le polythéisme se mélange à l’adoration, il la corrompt
tout comme l’impureté corrompt la pureté.

Et lorsque tu sauras
que lorsque le polythéisme se mêle à l’adoration, il la corrompt et
annule toute les actions, et rend celui qui le commet parmi les
éternellement damnés à l’enfer, tu sauras dès lors que la chose la plus
importante pour toi c’est de connaître cette chose. Il se peut alors
qu’Allah te sauve de ce piège qu’est l’association à Allah, au sujet
duquel Il dit : « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (sourate 4 verset 116) Et ceci se fera par la connaissance de quatre règles qu’Allah a énoncé dans Son livre :

La première règle :
c’est que tu saches que les mécréants que combattit le messager d’Allah
–salla llahou ‘alayhi wa sallam- reconnaissaient qu’Allah ta‘âlâ est Le
Créateur et Le Commandeur, et que la reconnaissance de cela ne les fit
pas entrer dans islam. Ceci est indiqué par la parole d’Allah : «
Dis: «Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui
détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait
sortir le mort du vivant, et qui administre tout?» Ils diront: «Allah».
Dis alors: «Ne Le craignez-vous donc pas?»
(sourate 10 verset 31)

La deuxième règle : c’est qu’ils disent : «
Nous ne les invoquons[2] et ne nous adressons à eux que pour leur
demander de nous rapprocher d’Allah et d’intercéder en notre faveur. »

Le fait qu’ils leur demandent le rapprochement d’Allah est indiqué par la parole d’Allah :
« Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui disent:
«Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage
d’Allah». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils
divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand mécréant. »
(sourate 39 verset 3) Et le fait qu’ils leur demandent l’intercession est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ : «
Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur
profiter et disent: «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah. »»
(sourate 10 verset 18)

Et il y a deux intercessions : l’une est niée, et l’autre confirmée :
L’intercession
niée est celle qui est demandée à un autre qu’Allah pour une chose que
seul Allah peut faire, et ceci est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ :
« Ô les croyants! Dépensez de ce que Nous vous avons attribué, avant
que vienne le jour où il n’y aura ni rançon ni amitié ni intercession.
Et ce sont les mécréants qui sont les injustes. »
(sourate 2 verset 254)

Et
l’intercession confirmée est celle qui est demandée à Allah, et dont
l’intercesseur a reçu l’honneur d’intercéder, et dont Allah est
satisfait des paroles et des actes de celui pour qui on intercède. Et
elle ne se fait qu’après la permission d’Allah, comme Il le dit : « Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? » (sourate 2 verset 255)


La troisième règle :
c’est que le prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- est apparut chez
des gens dont les cultes divergeaient : il y en avait qui adoraient les
anges, d’autres les prophètes et les pieux, d’autres les pierres et les
arbres, d’autres le soleil et la lune. Malgré cela, le messager d’Allah
–salla llahou ‘alayhi wa sallam- les combattit tous sans distinction.
Ceci est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (sourate 2 verset 193)

Et l’indication qu’il y en avait qui adoraient le soleil et la lune est la parole d’Allah ta‘âlâ :
« Parmi Ses merveilles, il y a la nuit, le jour, le soleil et la lune:
ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais
prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous
adorez »
(sourate 41 verset 37)

Et l’indication qu’il y en avait qui adoraient les anges est la parole d’Allah ta‘âlâ : « Et il ne va pas vous commander de prendre pour seigneurs anges et prophètes. » (sourate 3 verset 80)

Et l’indication qu’il y en avait qui adoraient les prophètes est la parole d’Allah : «
Rappelle-leur le moment où Allah dira : «Ô Jésus, fils de Marie, est-ce
toi qui as dit aux gens: «Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux
divinités en dehors d’Allah?» Il dira: «Gloire et pureté à Toi! Il ne
m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire! Si je
l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je
ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur
de tout ce qui est inconnu. »
(sourate 5 verset 116)

Et l’indication qu’il y en avait qui adoraient les personnes pieuses est la parole d’Allah : «
Ceux qu’ils invoquent, cherchent eux-mêmes, à qui mieux, le moyen de se
rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et
craignent Son châtiment. »
(sourate 17 verset 57)

Et l’indication qu’il y en avait qui adoraient les pierres et les arbres est la parole d’Allah : « 19. Que vous en semble des divinités, Lāt et Uuzzā 20. ainsi que Manāt, cette troisième autre ? » (sourate 53)

Et le hadîth d’Abî Wâqid Al-Laythî qu’Allah l’agrée, qui dit : «
Nous sortîmes avec le prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- pour
Hounayn, alors que nous nous étions converti depuis peu de temps. Les
polythéistes avaient un jujubier auprès duquel ils se recueillaient et
auquel ils accrochaient leurs armes, qu’on appelait « dhât al anwât ».
Nous passâmes auprès d’un arbre et dîmes : « Ô messager d’Allah ! Donne
nous un dhât al anwât tout comme eux en ont un !… »
jusqu'à la fin du hadîth.


La quatrième règle :
c’est que les polythéistes de notre époque sont coupables d’un
polythéisme pire que celui des anciens, car les anciens n’associaient à
Allah qu’en période de prospérité. Par contre en temps de difficulté ils
adoraient Allah exclusivement. Quant-aux polythéistes de notre époque,
ils associent constamment, que ce soit en période de prospérité ou de
difficulté. Ceci est indiqué par la parole d’Allah : «
Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant
exclusivement leur culte. Une fois qu’Il les a sauvés des dangers de la
mer en les ramenant sur la terre ferme, voilà qu’ils Lui donnent des
associés. »
(sourate 29 verset 65)

Et Allah demeure le plus savant.

و صلى الله على محمد و على آله و
صحبه و سلّم
Revenir en haut Aller en bas
Oum Amatoullah
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 2365
j'atteste par ALLAH que je suis bien une soeur : Wallahi je suis bien une soeur
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    Jeu 14 Mar - 18:26

Q : Quel est le regard de la religion sur le fait de jurer par autre qu’Allah le Très-Haut, bien que l’on attribue au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, cette parole : « Par son père, il a réussi, s’il a dit la vérité » ?[1]


R : Jurer par autre qu’Allah, Exalté soit-Il, en disant, par exemple : « Par ta vie », « Par ma vie », « Par le président » ou « Par le peuple » est interdit, et cela fait partie du polythéisme, car il n’y a qu’Allah qui mérite cette forme de vénération.

Et quiconque vénère autre qu’Allah par quelque chose qui ne convient qu’à Allah, a commis un acte de polythéisme.

Mais, comme celui qui jure ne croit pas que la vénération de cette créature - par laquelle il jure - est égale à la vénération d’Allah, donc, c’est du polythéisme mineur. Celui qui jure par autre qu’Allah, a commis un acte d’association mineur.


Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :


« Ne jurez pas par vos pères. Celui qui veut jurer, qu’il jure par Allah ou se taise. »[1]

Dans un autre hadith :



« Quiconque jure par autre qu’Allah a commis un acte de polythéisme ou de mécréance (mineure). »[2]

Donc, il ne faut pas jurer par autre qu’Allah, quelque soit la créature, quand bien même ce serait par le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, Jibrîl, les autres messagers, les anges ou les êtres humains. Il ne faut jurer que par Allah, Exalté soit-Il.

En ce qui concerne le hadith du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui :

« Par son père, il a réussi, s’il a dit la vérité »[3],

l’expression « par son père » a fait l’objet d’une divergence entre les savants du hadith. Parmi eux, certains l’ont réfutée et ont dit qu’elle ne provenait pas du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui. Par conséquent, il n’y a pas de problème sur le sujet, puisque cette expression ne fait pas partie du hadith dit par le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui.

Quant à ceux qui disent que l’expression « par son père » fait partie du hadith, la réponse serait que ce hadith fait partie de ceux qui prêtent à interprétation (Mutachâbih) et les hadiths qui interdisent de jurer par autre qu’Allah sont des hadiths clairs, sans controverse (Muhkam). Lorsque des gens versés dans la science ont affaire à un hadith sujet à interprétation et un hadith clair, la règle consiste à délaisser ce qui est sujet à controverse pour appliquer ce qui clair. Allah le Très-Haut dit :








« C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont dans leur cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! » »[4]

Ce hadith est sujet à controverse, car il y a plusieurs manières de l’interpréter. Il a pu être dit avant l’interdiction ; il peut être spécifique au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, étant donné qu’il est épargné du polythéisme, ou cela peut faire partie de ce qui est prononcé sans intention. Etant donné toutes les interprétations possibles concernant ce mot, s’il provient réellement du Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, notre devoir est d’appliquer le hadith clair, sans controverse (Muhkam) qui interdit de jurer par autre qu’Allah.

Certaines personnes disent : « Ma langue est habituée à jurer par autre qu’Allah et il m’est difficile de l’éviter ». Quelle est donc la réponse ?


Ceci n’est pas une raison : il faut faire des efforts, combattre son âme pour qu’elle délaisse ces expressions. Je me rappelle avoir interdit à une personne de jurer par le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et pour me dire qu’il ne le ferait plus, il m’a dit : « Par le Prophète, je ne reviens plus à ce serment. » Il l’a dit, car sa langue s’est habituée à cela. Donc, on dit qu’il faut essayer par tous les moyens d’ôter ce mot de ta bouche, car il fait partie du polythéisme et la gravité du polythéisme est énorme, même s’il est mineur, au point où Cheikh ul-Islâm Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, disait : « Le polythéisme est impardonnable, même s’il est mineur. »

Ibn Mass’ûd, qu’Allah l’agrée, a dit : « Je préfère jurer par Allah, même pour un mensonge que de jurer par autre qu’Allah pour dire la vérité. »[5] Cheikh Al-Islâm a dit : « Car le péché du polythéisme est plus grave que les grands péchés. »



  • Fatwa de cheikh Otheimine
  • Fatâwâ, tome 1.


------------------------------------------------


[1] Muslim dans le chapitre des serments (9-11).
[1] Al-Bukhârî dans le chapitre de la généalogie des Ansâr (3836), Muslim dans le chapitre des serments (3/1646).

[2] Abû Dâwûd dans le chapitre des serments (3251), At-Tirmidhî dans le chapitre des vœux (1535).

[3] Muslim dans le chapitre des serments (9-11).

[4] La Famille d’Imrân, v. 7.

[5] Ibn Abî Chayba (4/179), At-Tabarânî dans Al-Kabîr (8902). Al-Haythamî dans Al-Mujammac (4/177) a dit : « At-Tabarânî l’a rapporté dans Al-Kabîr, avec des rapporteurs remplissant les conditions du Sahîh. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture évaluée 'aquida/tawhid ( support + questions ) A FINIR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide à l'apprentissage de l'Islam :: Support + question pour apprentissage à propager !-
Sauter vers: